S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Actualité

Fiat se tourne vers le marché allemand pour compenser un marché intérieur à l’agonie


Le marché de l’automobile en Italie avait déjà grandement souffert en raison de la crise. Suite à l’instabilité politique qui s’est installée dans la Botte depuis les élections, cela va de mal en pis. Fiat est frappé de plein fouet par la baisse du pouvoir d’achat des Italiens, ainsi qu’une confiance en berne. C’est ainsi qu’en 2013, ses ventes pourraient chuter de près de 21 % (soit 1,11 million de voitures vendues), d’après Gian Primo Quagliano, Chef de la Recherche à oBlogne. Soit les pires chiffres du constructeur italien depuis 1966.

Pour Fiat, c’est la Bérézina. Des centaines de concessionnaires vont mettre la clé sous le paillasson, tandis que de nombreuses usines tournent à 50 % de leur capacité. Pour compenser la baisse des ventes sur son marché local, Fiat compte se tourner vers le marché allemand en y cassant les prix, bien plus que la concurrence.

Cependant, nous avons également assisté à une baisse de la demande en Allemagne. En mars 2013, les immatriculations de véhicules neufs y ont baissé de 17 %, la chute la plus prononcée depuis octobre 2010, ce qui réduit la marge de manœuvre de Fiat et des autres constructeurs européens.

En mars, la confiance des consommateurs italiens a chuté, et a entraîné une baisse des achats de véhicules neufs de 13 % ; de son côté, Fiat a enregistré une baisse de ses ventes de 9,3 % sur la même période.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

Mots clés : , ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.