S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Actualité

Fusions et acquisitions : les travailleurs auront leur mot à dire


Le rachat de sociétés françaises, qui sont déjà parmi les moins convoitées d’Europe, va devenir encore moins attractif. Dans le but de limiter les acquisitions hostiles et les fermetures, l’Assemblée Nationale a proposé hier des règles qui donneront aux employés leur mot à dire quant aux futures fusions et acquisitions.

La loi, qui forcent également les sociétés de plus de 1000 employés en France à prouver qu’elles ont bien cherché un repreneur valable avant de fermer une usine de plus de 50 ouvriers, devrait entrer en vigueur après discussion et vote au Sénat, ainsi qu’au parlement.

Thibault de Smedt, partenaire chez Bryan, Garnier et CO, a déclaré : « cette loi véhicule une image de protectionnisme en France. Ce n’est pas ainsi que nous allons régler nos problèmes. Dans le monde des fusions et acquisitions, l’image de la France est déplorable à l’étranger. Cette loi ne fera que compliquer les choses. »

Les entreprises étrangères ont dépensé 14,8 milliards de dollars sur des cibles françaises cette année, ce qui pourrait bien faire de 2013 l’année la plus faible en termes de fusions et acquisitions depuis une décennie. La nouvelle loi devrait décourager encore plus les candidats acquéreurs étrangers.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.