S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Actualité

Les acheteurs d’obligations se substituent au FMI en Europe de l’Est


Certains pays de l’Europe de l’Est, à l’instar de nations comme l’Espagne, l’Irlande le Portugal, sont lourdement endettés. Cependant, ils peuvent compter sur les acheteurs d’obligations pour se financer, rendant superflue toute intervention du FMI.

Grâce à leurs achats, les taux d’emprunt de pays comme la Hongrie, la Roumanie, la Serbie et l’Ukraine sont au plus bas. Cela permet à ces nations de ne pas devoir se soumettre aux conditions imposées par le FMI pour obtenir des fonds, notamment sur le déficit de l’État.

Les pays de l’ancien bloc communiste peuvent dire merci aux banques centrales occidentales et à leur politique d’argent à taux 0, ainsi qu’à la grande mode des assouplissements monétaires, utilisés à tour de bras pour maintenir les marchés à flot, de Washington à Tokyo en passant par Londres et Pékin.

Cependant, cette stratégie pourrait être risquée. D’après Viktor Szabo de chez Aberdeen Asset Management, « nous voyons de nombreux pays implémenter des politiques économiques dangereuses, or le marché ne les punit pas. Cela s’explique par l’environnement actuel, qui déborde de liquidités. Le rôle de garde-fou du FMI et d’autres institutions internationales n’est plus assuré, les investisseurs étant désespérément à la recherche de rendement. »

Les obligations en dollars de la Hongrie, sur un an, ont rapporté 20 % l’année dernière. Une belle plus-value pour ceux qui ont pris le risque… jusqu’au jour où le défaut sera prononcé.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.