S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Actualité

L’euro est-il trop fort ?


BCE-Swap-Chine-YuanC’est ce qu’on peut être amené à penser suite aux récentes déclarations du ministre des finances italien, Fabrizio Saccomanni dans le Financial Times : « l’euro est maintenant la monnaie la plus forte au monde vis-à-vis du dollar, du renminbi, de la livre ou du franc suisse ». Mais si tel est le cas, quelles seraient, à terme, les conséquences économiques et sociales sur la zone euro ?

Un euro en hausse

Pour vous en assurer, convertissez l’euro en une autre devise internationale via finances.net. Les annonces courantes d’une légère augmentation de la valeur de l’euro face au dollar ou au yen par exemple conduisent généralement les responsables de la zone euro à abaisser les taux directeurs (estimés à 0,5% actuellement) d’autant plus que cette zone euro connaît un taux de chômage inquiétant. Il s’agit là d’un des outils dont dispose la Banque Centrale Européenne (BCE) pour enrayer la déflation.
Il est vrai que l’euro a chuté la semaine dernière mais sa valeur était toujours supérieure à celle du dollar et faisait craindre une intervention de la BCE ainsi que des spéculations sur l’euro.

Les conséquences d’un euro fort

Avant de parler des conséquences, mentionnons déjà la cause majeure de ce phénomène. La banque centrale de Chine s’attache à acheter de l’euro en quantité abyssale. Son objectif : faire dévaluer le yuan pour favoriser les exportations chinoises. Elle détient d’ailleurs 3 700 millards de dollars de réserves en devises étrangères.
Comme nous l’avons vu plus haut, la BCE s’attache à baisser ses taux directeurs pour lutter contre la déflation. Conséquence : l’euro attire moins d’investisseurs spéculatifs car la monnaie est moins rémunératrice.
Mais cet euro fort met aussi une croix sur les efforts menés par l’Europe du Sud (le Portugal, la Grèce et l’Espagne) pour réduire leur coût du travail, améliorer leurs gains de compétitivité et exporter davantage. Autrement dit, l’euro est maintenant trop fort pour les pays de la périphérie. C’est sans doute là, la conséquence la plus alarmante.

La Bundesbank annonçait dans une étude que le seuil de la valeur de l’euro est de 1,24 dollars pour la France mais il n’est par exemple que de 1,17 dollars pour l’Italie. L’euro est actuellement à 1,3406 dollars. L’Allemagne s’en sort mais pas l’Italie.

La Troïka devra rapidement apporter des solutions concrètes auprès de l’Europe du Sud, à commencer par la Grèce.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (4 votes)
L'euro est-il trop fort ?, 5.0/5 sur un total de 4 vote(s)

Articles complémentaires :

Mots clés :



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.