S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Actualité

L’Europe sauvera les banques via les épargnants


Les ministres des finances européens viennent de parvenir à un accord sur les modalités à suivre pour sauver les futures banques en faillite. Elle espère que cet accord redonnera confiance aux investisseurs. Mais quid des déposants ?

Ce fut une longue bataille, comme l’a déclaré le ministre des finances allemand Wolfgang Schaueble. Désormais, ce sont les actionnaires et les créanciers qui seront en première ligne en cas de faillite. Certains pays voulaient une méthodologie rigoureuse, tandis que d’autres, comme la France, plaidaient pour un degré de flexibilité en fonction des pays.

L’Europe, exsangue financièrement, ne dispose de plus beaucoup de moyens pour venir à la rescousse d’un secteur bancaire à la dérive. Cela signifie donc que Chypre était bel et bien un banc d’essai. Désormais, il ne reste plus qu’au Parlement européen à entériner la loi.

Désormais, les actionnaires, les détenteurs d’obligations et les déposants qui possèdent plus de 100.000 € devront participer au sauvetage de la banque. Cela signifie donc que toute somme de plus de 100.000 € sur un compte en banque n’est plus garantie ! L’épargnant est considéré comme un créancier de la banque : vous lui prêtez votre argent. Cette nouvelle disposition devrait entrer en vigueur en 2018, mais vu les cas de Chypre et de la banque coopérative britannique qui a fait faillite récemment aux frais de ses « créanciers », la prudence est de mise.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

Mots clés : , , ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.