S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Actualité

Merkel reproche à Schroeder d’avoir laissé la Grèce adopter l’euro


Hier, la chancelière allemande Angela Merkel a tenté de remettre la responsabilité sur la présence de la Grèce dans la zone euro sur son prédécesseur social-démocrate, Gerhardt Schroeder, en déclarant qu’il n’aurait jamais dû accepter l’adoption de la monnaie unique par les Grecs.

Merkel, qui s’adressait à une foule de supporters dans un meeting de campagne à Rendsburg, dans le nord de l’Allemagne, a déclaré que la crise de la dette qui a éclaté fin 2009 en Grèce, et qui a été l’un des thèmes dominants de son second mandat, « couvait depuis des années », et depuis l’arrivée de la Grèce dans la zone euro.

D’après Angela Merkel, l’arrivée de la Grèce a affaibli le pacte de stabilité. Ce fut une erreur d’accepter les Grecs, et le point de départ de nombreux soucis. Avec cette sortie, Angela Meckel a probablement tenté de se blanchir suite aux attaques de Peer Steinbrueck, son challenger social-démocrate pour les élections fédérales du 22 septembre prochain.

Après des sondages montrant que les Allemands approuvaient sa façon de gérer la crise, Steinbrueck a durci ses attaques envers Meckel, en déclarant que celle-ci n’était pas transparente quant aux coûts de la Grèce engendre aux contribuables allemands.

Cependant, nous nous posons également la question suivante : si la chancelière allemande reconnaît qu’il s’agissait d’une erreur, pourquoi s’obstiner à garder la Grèce dans la zone euro ?

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

Mots clés : , ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.