S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Actualité

Secret bancaire en Suisse : bientôt la fin ?


Cela fait presque 80 ans qu’en Suisse, être banquier est l’un des métiers les plus faciles, ayant été en mesure pendant toutes ces années d’accueillir l’argent de riches clients à travers le monde sans devoir poser de questions. Cependant, aujourd’hui, le premier Ministre des Finances féminin de l’histoire de la Suisse veut changer les règles du jeu.

Eveline Widmer-Schlumpf, 57 ans, a tenté de convaincre aujourd’hui le parlement d’adopter son plan, qui lui permettra de mettre un terme à une dispute vieille de 5 ans avec les États-Unis. Si elle parvient à ses fins, un nouveau pas sera franchi dans la guerre aux fraudeurs fiscaux.

« Je travaille afin d’établir en Suisse un centre financier vraiment compétitif d’ici 5 à 10 ans. Soit un système qui ne soit pas constamment attaqué pour ses largesses fiscales, donc plus stable, » a expliqué Widmer-Schlumpf, en détaillant pourquoi elle était prête à accepter l’échange automatique des données des clients si cela devenait un standard international.

Cela n’a pas été sans provoquer des remous en Suisse, dans un pays qui préfère le consensus et la discrétion à la confrontation. Christoph Blocher, chef de la stratégie du parti SVP, l’a accusée d’abandonner la souveraineté du pays. Par contre, Philipp Hildebrand, le président de la banque centrale suisse et l’un de ses fervents supporters, a déclaré que la fin est proche pour le secret bancaire en Suisse.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.