S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Crédit

Immobilier : la baisse des taux se poursuit


En 2014, on a atteint en France des taux historiquement bas sur le marché du crédit immobilier. Alors que, dans un premier temps, on pouvait s’attendre à une légère remontée en 2015, l’assouplissement quantitatif de la BCE a brouillé les cartes.

baisse-taux-credit-immobilierDu côté des autres banques centrales, comme de la Suisse ou des pays scandinaves, nous avons assisté dans la foulée à de nombreuses baisses des taux. Résultat des courses, dans un pays comme le Danemark, il y a désormais des emprunteurs qui bénéficient d’un taux négatif sur leur crédit hypothécaire !

Dans ce contexte, il est donc peu étonnant d’apprendre que le phénomène de la baisse des taux des crédits immobiliers s’est poursuivi en janvier en France. Le mois dernier, le taux moyen d’un crédit fut de 2,29 %, contre 2,38 % en décembre 2014. 30 % des banques françaises proposaient un taux en dessous de 2,5 % le mois dernier, le reste à moins de 2,7 %.

Si les politiques des banques centrales ont permis cette baisse des taux, elles devaient être suivies par l’action des banques commerciales. C’est ce qu’elles ont fait en baissant agressivement leurs taux, probablement convaincues que cet environnement de bas taux devrait perdurer au moins cette année. Aux États-Unis, on n’arrête pas de parler de remontée des taux, qui serait désormais pour juin, alors que la Fed n’a plus rehaussé son taux directeur depuis plus de 7 ans.

Pour les particuliers, c’est évidemment tout bonus, que ce soit pour racheter son crédit hypothécaire ou pour l’achat d’un bien immobilier. Par rapport à il y a un an, le coût du crédit a diminué d’environ 25 %, et même de 30 % par rapport à il y a 2 ans. En ce qui concerne la facilité avec laquelle les banques offrent un crédit hypothécaire, il n’y a aucun changement : dans la plupart des cas, le candidat acquéreur de disposer d’au moins 10 % d’apport personnel et une mensualité qui n’excède pas 33 % des revenus du signataire.

Ces conditions d’emprunt avantageuses séduisent évidemment les candidats propriétaires. Les courtiers ont été les témoins d’une hausse de la demande en janvier. Pourtant, il n’y a aucune raison de se précipiter : la baisse des taux devrait se poursuivre dans les mois à venir, et pourrait même passer en dessous du seuil psychologique des 2 %.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.