S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Crédit

Les taux hypothécaires vont-ils remonter ?


Alors que l’année dernière, les crédits hypothécaires affichaient des taux déjà historiquement bas, nous avons assisté à la surprise générale à la poursuite de la tendance baissière en 2015 pour atteindre des records jamais vus vers le bas. Cette baisse est à mettre en correspondance avec le taux des OAT (obligations assimilables du Trésor) à 10 ans, qui a chuté durant ces derniers mois. Mais la tendance est peut-être en train de s’inverser…

oat-10ans-france

Les OAT, c’est quoi ?

La première obligation assimilable du Trésor fut émise en 1985 alors que le ministre des Finances de l’époque était Pierre Bérégovoy. Ces obligations, par rapport aux émissions classiques, sont faites en plusieurs tranches successives avec une même échéance et un taux similaire. Leur objectif est, pour les pays de taille moyenne, d’émettre des emprunts suffisamment liquides que pour encourager les gros investisseurs institutionnels à les acquérir. La plupart des OAT arrivent à échéance après 10 ans, mais on retrouve également des obligations de ce type à 15 ans, 25 ans, 30 ans, voire même 50 ans.

En quoi les OAT influencent-elles le taux hypothécaire en France ?

Si vous avez suivi nos explications, il est clair qu’il n’y a qu’un lien indirect entre obligations assimilables du Trésor et les banques. Néanmoins, les OAT font office de baromètre du risque sur 10 ans et plus. Même si la plupart des crédits hypothécaires couvrent des échéances plus lointaines, dans la plupart des cas une bonne partie du capital a déjà été remboursée après 10 ans. L’OAT représente le rendement qu’une banque peut obtenir en achetant des obligations, son taux influence donc les propres taux que la banque offre à ses clients.

Les OAT bougent, le crédit hypothécaire pourrait donc suivre

En 2014, le taux des OAT tournait autour des 2 % pour ensuite chuter vertigineusement jusqu’à 0,35 % au début du mois d’avril 2015, un mouvement qui a justifié la poursuite de la baisse du coût du crédit hypothécaire en France. Mais depuis peu, nous assistons à un brusque mouvement haussier, les OAT étant repassées juste en dessous de la part des 0,9 % (voir graphique).

Néanmoins, il faudra voir si la tendance haussière se poursuit dans les semaines à venir avant d’anticiper une hausse substantielle des taux hypothécaires. Car même si nous avons connu une hausse marquée ces derniers temps, le taux des OAT reste à des niveaux excessivement bas d’un point de vue historique. Si vous envisagez de contracter un crédit hypothécaire, vous avez donc tout intérêt à suivre cet indicateur, par exemple sur Bloomberg.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.