S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Epargne

Études supérieures : comment assurer leur financement ?


Même si la France est bien loin du coût des études supérieures dans des pays comme les États-Unis ou la Grande-Bretagne, il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’une dépense importante dans le budget d’un ménage, d’où l’importance de se préparer pour faire face à ces frais conséquents. Voici quelques conseils pour ne pas être pris au dépourvu, ou comment parer au plus pressé.

etudes-superieures-financementSelon le réseau social professionnel pour étudiants et jeunes diplômés Wizbii, une année d’études supérieures coûte en moyenne 8.412 € en termes de location estudiantine, de frais de scolarité, de mutuelles, etc. Un tarif dont rêveraient bénéficier les étudiants outre-Manche et outre-Atlantique, mais qui n’en reste pas moins une somme très conséquente pour de nombreux ménages français, et qui peut encore grimper en cas d’inscription à une business school et d’année à l’étranger de genre Erasmus.

Le crédit pur et dur ou immobilier

Si vos enfants sont déjà dans l’année du bac, il est un peu tard pour se préparer, la solution sera donc à chercher du côté du crédit si votre épargne est limitée. Deux solutions s’offrent à vous : soit opter pour un prêt étudiant (qui sera signé par votre enfant, mais pour lequel vous serez caution en cas de nécessité), soit vous tourner vers un crédit immobilier.

En ce qui concerne le prêt étudiant, jusqu’à 45.000 € peuvent être accordés par la banque pour une durée de remboursement de 10 ans maximum. Ce genre de prêt a lieu en 2 phases : durant la première, l’étudiant ne rembourse rien, ou quelques intérêts, tandis que durant la seconde, qui coïncide normalement avec l’entrée de l’étudiant fraîchement diplômé dans la vie active, le remboursement proprement dit démarre. Et si, en tant que parents, votre situation financière s’est améliorée depuis, vous pouvez donner un coup de pouce à votre enfant en remboursant anticipativement le crédit, une opération sans frais en vertu de la loi sur les prêts étudiants en vigueur.

Une autre option consiste, au lieu de louer un logement étudiant, de l’acheter via un crédit hypothécaire. Ce faisant, vous faites d’une pierre 2 coups : vous réalisez un investissement immobilier tout en fournissant à votre étudiant d’enfant le logement dont il aura besoin pendant plusieurs années.

L’assurance vie

Si vos enfants sont plus jeunes, le plus tôt vous commencez à épargner, le mieux c’est. Le Livret A et ses taux déprimants n’étant plus tellement une option enviable, l’assurance vie de type fonds en euro se prête bien à cette épargne à long terme grâce à la garantie qui est offerte par l’État : tout euro versé sera récupéré, ainsi que les intérêts acquis durant les années précédentes, quelles que soient les mésaventures du marché obligataire.

En s’y prenant dès la naissance de votre enfant et en versant une somme limitée à 100 € par mois, cela signifie que vous bénéficierez d’un capital de plus de 20.000 € au début de ses études. Cependant, il est conseillé de ne pas clôturer l’assurance vie à ses 18 ans, mais plutôt d’effectuer des rachats partiels, cette stratégie étant fiscalement plus intéressante.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote)
Études supérieures : comment assurer leur financement ?, 5.0/5 sur un total de 1 vote(s)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.