S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Fiscalité

Épargne retraite : quel placement pour réduire son impôt ?


Parmi les contrats d’épargne retraite disponibles sur le marché, 3 solutions s’offrent à vous afin de réduire votre charge d’impôt sur le revenu : le Madelin, le PERP et l’article 83. Quels sont les scénarios possibles et les avantages ? Voici quelques pistes pour tenter de répondre à cette question épineuse.

epargne-retraite-fiscaliteCes 3 plans, même s’ils sont parfois réservés à certaines catégories socioprofessionnelles, ont un dénominateur commun : ils permettent de bénéficier de réductions d’impôt tout en échappant au plafonnement des niches fiscales. Le PERP, soit plan d’épargne retraite populaire, est accessible sans discrimination, tandis que le Madelin s’adresse uniquement aux indépendants tandis que l’article 83 est un dispositif réservé aux salariés.

Ces 3 plans d’épargne retraite partagent un plafond commun en termes de déductibilité, qui ne peut dépasser 1/10 de 8 fois le plafond annuel de la sécurité sociale. Les revenus les plus modestes jouissent également d’une déductibilité plancher, qui a été fixée en 2015 à 3.754 €. Veuillez noter que ces montants doivent prendre en compte l’intégralité des cotisations retraite supplémentaires de l’année précédente (perco, article 83, Madelin, etc.). Cette méconnaissance des règles mène parfois à des erreurs coûteuses lorsque les plafonds d’alimentation de son épargne-retraite sont dépassés.

Optimisation fiscale : combien épargner sur son épargne-retraite ?

Ce sont les contribuables les plus imposés qui bénéficieront le plus des plans d’épargne-retraite. Sachez cependant qu’il n’est pas toujours nécessaire de verser les montants maxis pour obtenir les meilleurs avantages. C’est surtout vrai dans le cadre du PERP, des versements jusqu’à 5.000 € pouvant déboucher sur un avantage fiscal optimisé, les milliers d’euros complémentaires ne permettant d’obtenir que des avantages très substantiels. Il convient donc d’effectuer une simulation précise en fonction de votre situation de famille et de vos revenus.

En ce qui concerne le Madelin, les indépendants ont au contraire tout intérêt à utiliser le dispositif à fond, la retraite des indépendants étant moins importante que celle des salariés ou des fonctionnaires. Si c’est possible, les économies d’impôts peuvent être investies dans une assurance-vie afin de bénéficier d’un nouvel avantage fiscal et d’une nouvelle plus-value faiblement taxée.

Quel avantage fiscal ?

Toutes ces cotisations et ces versements échappent à l’impôt sur le revenu dans le cadre des plafonds légaux, sauf pour le Madelin. Dans le cadre de ce plan, les montants versés sont pris en compte pour le revenu professionnel du travailleur non salarié en tenant compte de 2 plafonds : de 30.432 € et de 10 % du bénéfice BIC et BNC.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.