S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Fiscalité

Salariés, vous commencez à travailler pour votre portefeuille !


Ce fait risque de vous mettre de travers, mais malheureusement, l’information, ce n’est pas que de bonnes nouvelles. D’après l’institut Molinari, les travailleurs français commencent seulement, depuis le 28 juillet, à bosser pour leur propre poche, les montants engrangés jusqu’à présent ayant servi à financer l’État.

paper work

Il s’agit évidemment d’un calcul symbolique, mais qui est là pour nous rappeler une réalité que nous ne connaissons que trop bien : la France est l’un des pays du monde où la fiscalité est la plus élevée. L’institut Molinari a effectué ce calcul pour les 28 pays de l’Union européenne sur base des chiffres du cabinet Ernst and Young.

Le jour à partir duquel les salariés sont « libérés fiscalement » varie grandement en fonction des pays. Les mieux lotis sont Chypre, l’Irlande et Malte, qui ont fini de payer leurs taxes en mars ou avril. En mai, ce fut au tour des Britanniques d’en avoir fini avec leurs contributions, suivi par la Suède, les Pays-Bas et l’Espagne en juin. L’Autriche a connu le jour de sa libération fiscale le 25 juillet, l’Allemagne le 11, etc.

Toujours selon cette étude, le taux d’imposition réel d’un travailleur en Europe et de 45,27 %. Cette pression fiscale augmente annuellement, en moyenne, de 0,21 %. Évidemment, la situation n’est pas homogène dans toute l’Union européenne, 15 pays ayant augmenté les impôts, tandis que 9 nations les ont baissés.

Pays gravement touchés par la crise et à la recherche d’argent frais, c’est en Grèce que la fiscalité a le plus augmenté, de plus de 7 %, alors qu’elle a diminué de plus de 2,5 % en Italie. Du côté de la France, la tendance est toujours à la hausse, ce qui n’est pas sans inquiéter les entreprises.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.