S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Gestion de patrimoine

Choisir son conseiller en gestion de patrimoine


Pas la peine d’être riche comme Crésus* pour avoir besoin ou envie de conseils financiers personnalisés ! Si vous disposez d’actifs (financiers ou boursiers) ou d’un patrimoine que vous souhaitez voir fructifier ou mis à l’abri de la rapacité du fisc, confiez-les à un Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant (CGPI).

Comme son nom l’indique, il saura vous conseiller au mieux de vos intérêts en vous proposant des montages sur mesure, précisément adaptés à votre situation. Ils sont près de 3.000 dans toute la France, qui gèrent 80 milliards d’euros pour le plus grand bénéfice de leurs dizaines de milliers de clients.

Plus performants que les banquiers

Que ce soit dans l’immobilier, l’assurance-vie la transmission de biens familiaux, votre banquier n’est pas toujours le mieux placé pour vous éclairer parfaitement puisqu’il ne peut vous proposer que ses propres produits alors que le CGPI, en tant que simple intermédiaire, a accès à l’intégralité des produits du marché, tous établissements financiers ou bancaires confondus. Vous êtes donc assuré de profiter du meilleur conseil, sans « subir » la stratégie commerciale de votre banque !

Un CGPI oui, mais parfaitement choisi !

Tout CGPI qui se respecte est agréé et dispose du statut officiel de « conseil en instruments financiers ». De même, votre CGPI devra obligatoirement être adhérent à une association professionnelle** : cette adhésion vous prouve que votre Conseiller possède une RC Pro en bonne et due forme, indispensable en cas de soucis inhérents à un montage pénalisant… Dernier point de « l’équipement » du parfait CGPI : il possède obligatoirement les statuts « d’intermédiaire en opérations bancaires et de courtier en assurance ». Ainsi qu’une carte d’agent si vous souhaitez qu’il intervienne pour votre compte dans des transactions immobilières. Dans tous les cas, vous pourrez examiner ces différents agréments dans le « document d’entrée en relation », document officiel qui vous sera fourni lors de votre 1ère entrevue.

Il va définitivement remplacer votre conseiller bancaire

Quand votre banquier « conseille » jusqu’à 500 clients (voire plus dans les grandes agences), la clientèle d’un CGPI en compte moins de 100. Ce qui explique tout naturellement une disponibilité sans commune mesure. Et qui dit meilleure disponibilité dit plus de temps pour étudier votre cas en profondeur et vous proposer les meilleurs produits et montages disponibles (et dit aussi possibilité de le joindre à tout moment, souvent directement sur son téléphone portable, ce qui est tout à fait extraordinaire pour un banquier !).

Des rémunérations à la hauteur de leurs conseils et de vos gains

Vous décidez d’un commun accord de placer votre argent en bourse ? Votre CGPI percevra entre 0,4% (fonds en euros) et 1% (fonds actions) des frais de gestion. Comptez 0,5% des frais de versement pour une assurance-vie et 5% pour les transactions immobilières. Le tout sans aucune mauvaise surprise : le document d’entrée en relation précise tout cela noir sur blanc avant toute décision de votre part.

*Près d’un client sur 5 qui fait appel à un CGPI a un portefeuille inférieur à cinquante mille euros
**Anacofi, Compagnie des CGPI, chambre des indépendants du patrimoine, CNCIF…

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (2 votes)
Choisir son conseiller en gestion de patrimoine , 4.0/5 sur un total de 2 vote(s)

Articles complémentaires :

Mots clés :



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.