S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Gestion de patrimoine

Le vin comme outil de diversification pour ses investissements ?


L’une des tendances 2014 dans le paysage de l’investissement est le grand retour en force des placements non cotés, signe d’une volonté de privilégier les actifs tangibles sur les produits financiers complexes dont il est parfois difficile de comprendre la nature, et donc le risque. Et avec la bonne santé du secteur du luxe, quoi de plus naturel pour les investisseurs français que de se tourner vers le secteur du vin ?

vin-investirDe plus, pour répondre à cette demande, toute une série de solutions sont désormais proposées pour investir facilement dans ce secteur. En effet, tout le monde ne dispose pas de la cave nécessaire pour faire fructifier le précieux nectar. C’est pourquoi des sociétés comme Cavissima vous proposent de stocker à votre place vos bouteilles. Plus tard, elle peut même se charger de les vendre, ou vous les livrer pour que vous vous chargiez vous-même de l’écoulement (lire de la vente, ou de la consommation, bien évidemment !).

Comme pour les SCPI de l’immobilier, il est également possible d’investir dans un fonds spécialisé sur les grands crus. En fonction de votre mise, vous recevez x nombres de parts d’une cave composée des plus grands vins du monde. Chaque mois, le gestionnaire recalcule la valeur de la cave sur base des tarifs publiés par le Livex, ce qui vous permet de suivre la valeur de votre investissement, mais aussi de connaître le prix de sortie, qui est possible après 3 ans avec l’offre de Patrimoine Grands Crus. Ce genre d’investissement viticole est possible à partir de 20.000 €.

Investir dans le vin, un bon plan ?

Pour quel rendement pour cette dernière solution ? On ne dispose pas du recul nécessaire pour vraiment l’évaluer, vu que cette offre est très récente. Pour l’instant, il est impressionnant, avec 42 % de progression, mais il faut noter que cette hausse s’est surtout manifestée durant la première année. Le potentiel est d’autant plus difficile à juger que les frais sont importants : 2 % de frais de gestion, 3 % pour les droits d’entrée plus la rétrocession de 15 à 20 % de la plus-value (si existant, bien entendu…).

Autre souci : la volatilité. Les Français qui souhaitent investir dans un bien tangible sont souvent à la recherche de la sécurité. Or, le cours des grands crus fait l’objet d’énormes variations. Pour les passionnés de vin, un tel investissement présentera l’avantage de leur procurer un facteur plaisir, mais ne dit-on pas qu’il est dangereux de mélanger argent et plaisir ?

Cependant, pour un investissement plus terre-à-terre tournant autour de la thématique du vin, il reste encore une 3e solution : le foncier viticole. Il s’agit de sociétés qui achètent des propriétés qui sont ensuite louées à l’exploitant. Ce genre d’investissement viticole permet d’obtenir un rendement net d’environ 2 %, dont la valeur pourrait augmenter de 2 à 3 % par an si les choses se passent bien. Ce n’est certes pas la poule aux œufs d’or, mais cet outil reste intéressant pour les contribuables sujets à l’impôt sur la fortune (75 % de l’investissement de l’assiette imposable, jusqu’à 100.000 euros et 50 % au-delà peuvent être retirés).

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote)
Le vin comme outil de diversification pour ses investissements ?, 5.0/5 sur un total de 1 vote(s)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.