S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Gestion de patrimoine

Or : acheter ou vendre ?


Depuis le début de l’année, l’or reprend du poil de la bête, après une baisse de 30 % en 2013. Que faire, en racheter en espérant que la hausse se poursuive, ou vendre pour profiter d’un rebond qui serait temporaire ?

Inde-Or

Depuis la crise financière de 2008, un grand nombre d’investisseurs et de particuliers ont subi une piqûre de rappel qui, même si elle fut douloureuse, a permis de leur rappeler ce que certains avaient oublié : un risque systémique, ou black swan en anglais, n’est jamais à écarter. En ces temps incertains, les métaux précieux ont alors connu une période faste, l’or atteignant même son record historique, supérieure à 1900 $ l’once.

C’est pourtant à partir de l’année 2000 que l’or a démarré sa hausse, pour ne s’arrêter qu’en 2012. Pendant toute cette période, le métal jaune a enchaîné les gains annuels sans jamais faiblir. Puis vint 2013, cette chute de 30 % et une énième proclamation de la mort de l’or.

Faut-il vendre son or ?

Par contre, depuis le début de l’année, le métal jaune semble avoir repris du poil de la bête. L’année dernière, les signes d’une reprise économique pointaient à l’horizon, tandis que les investisseurs préféraient se tourner vers les marchés actions, où des profits les attendaient, plutôt que de miser sur l’or.

Néanmoins, cette embellie économique semble avoir été un mirage au vu des dernières nouvelles. Autre facteur important à prendre en compte : les achats d’or physique, qui représentent une infime partie du marché du métal jaune, qui est principalement influencé par le marché papier (articulé comme le système bancaire sur le principe de la réserve fractionnelle : on estime l’effet de levier à environ 70). La Chine est devenue le premier importateur d’or en 2013, tandis que de nombreuses banques centrales asiatiques continuent d’acheter en masse des lingots.

Autre argument à l’encontre du scénario d’une baisse future du cours de l’or : actuellement, le coût d’extraction d’une once d’or est d’environ 1300 dollars. Si les achats de métal physique se poursuivent au rythme actuel, il n’y a aucune raison pour que le cours soit inférieur aux coûts de production du métal.

Pour toutes ces raisons, vendre son or physique aujourd’hui semble un peu tôt. Ce genre d’investissement devant de toute façon être considéré comme une assurance à long terme, les cours semblent encore trop bas que pour considérer de s’en séparer. Le début du ralentissement du QE de la Fed a déjà provoqué de nombreux dommages collatéraux, notamment sur les marchés émergents. Les dernières statistiques économiques américaines sont négatives sur tous les fronts.

Faut-il acheter de l’or ?

Avec un coût de production de l’or à 1300 dollars, les cours d’aujourd’hui semblent rester une bonne affaire. La plupart des gestionnaires de patrimoine conseillent de posséder entre 1 et 5 % de son capital en or. Cette proportion semble raisonnable dans un contexte économique stable, par exemple si la Fed parvient à sortir de son QE sans faire exploser les taux ou crasher Wall Street, et que la croissance s’améliore aux États-Unis et en Europe dans les mois à venir. Par contre, si vous privilégiez un scénario de dégradation de l’économie, qui générerait encore plus d’interventionnisme de la part des banques centrales, augmenter ce ratio est des plus indiqués.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (2 votes)
Or : acheter ou vendre ?, 5.0/5 sur un total de 2 vote(s)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.