S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Immobilier

Charges de copropriété toujours en hausse, comment les faire baisser ?


L’année 2013 a de nouveau été le théâtre d’une hausse marquée des charges de copropriétés. Même si cette augmentation est moins élevée que celle de 2012 (6,1 %), elle n’en reste pas moins conséquente, à 5,7 %.

charges-copropriete-2013Il s’agit en fait d’une tendance qui s’inscrit désormais dans le moyen terme : cela fait en effet plus de 5 ans que l’on assiste à une hausse systématique de plus de 4 % des charges de copropriété. Ces augmentations annuelles pèsent lourd dans la balance : depuis 2000, cela signifie que les charges de copropriété ont augmenté de plus de 50 %, et de 25 % depuis 2007.

Ces chiffres ont été révélés par l’observatoire OSCAR, qui note d’ailleurs que les charges de copropriété évoluent bien plus rapidement que l’inflation. En 3 ans, l’index des prix à la consommation a augmenté de 5 %, tandis que les charges de copropriété ont explosé de 17 %.

Mais quelle est la source exacte de cette hausse ? C’est la facture de chauffage qui arrive en tête de ces facteurs, pour 10,3 % (l’hiver fut rude). Sur la seconde marche, on retrouve l’augmentation des assurances, tandis que les frais de gestion et de syndic complètent le podium, représentant 4,6 % de l’augmentation.

Évidemment, comme c’est toujours de coutume avec l’immobilier, le facteur géographique joue un rôle important sur la situation exacte des charges de copropriété. À l’échelon national, elles s’élèvent en moyenne à 47 € le mètre carré par an, un tiers de cette somme étant dévolu au chauffage, un peu moins de 20 % au personnel, 15 % pour l’entretien et 10 % pour les frais de gestion.

Mais à Paris, la moyenne des charges de copropriété s’élève à 51,5 € par mètre carré par an, à 46,6 euros pour la région Île-de-France et à 36,8 euros en province.

Les charges de copropriété élevées, une fatalité ?

Non, il existe des postes sur lesquels les propriétaires peuvent agir afin de faire baisser la facture. Comme nous venons de le voir, c’est le chauffage qui représente le plus gros de ces charges.

  1. Dans les résidences surchauffées, faire baisser ne fut-ce que d’un degré la température ambiante vous permettra de réaliser des économies substantielles.
  2. Si le rendement de votre chaudière n’est pas bon, vous devrez considérer l’éventualité de la remplacer par une chaudière performante, de type chaudière à condensation, qui permet de réaliser des économies s’élevant de 20 à 30 %.
  3. En ce qui concerne l’eau, si vous êtes quelqu’un qui fait attention, essayez de faire installer votre propre compteur afin que vous puissiez payer uniquement votre consommation, et pas les excès des voisins.
  4. Installer des minuteries pour l’éclairage des parties communes permettra de s’assurer que personne n’a oublié la lumière, et donc de réaliser des économies sur le poste électricité.
  5. Le jour où votre concierge quitte son poste, envisagez de confier ses responsabilités à une société privée, les tarifs étant très compétitifs par rapport au concierge classique. Cette mise en concurrence est également valable pour toutes les prestations qui ont lieu dans la copropriété, que ce soit l’entretien de la chaudière, les assurances, etc., afin de faire baisser les prix.
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

Mots clés :



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.