S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Immobilier

Comment aider nos enfants dans la jungle de l’immobilier ?


enfants-immobilierEntrer dans la vie d’adulte n’est pas une mince affaire de nos jours, surtout sur le plan du logement. Aussi, les parents peuvent les aider jusqu’à un certain âge en profitant de certaines mesures fiscales.

Les aides financières directes

Il existe des manières d’aider nos descendants à démarrer dans la location ou l’achat d’une habitation. Nous pouvons faciliter leur accès au prêt bancaire ou ajouter directement une certaine somme pour qu’ils puissent réaliser leur acquisition.
Pour commencer, il y a le don d’argent. Nous, parents, pouvons attribuer une somme conséquente ne dépassant pas les 31 865 € tous les 15 ans à chacun de nos enfants, pour peu que nous soyons en dessous des 80 ans et que les descendants aient au minimum 18 ans.

Sinon, nous pouvons également leur accorder un prêt. Généralement, les prêts, en particulier entre des membres d’une même famille, se font par accord verbal. Cependant, ce genre d’accord finit très souvent par des conflits en raison de malveillance de la part de l’un des partis ou de manque de clarté dans les conditions de remboursement comme le délai ou les intérêts. Encore faut-il que cela ait été écrit noir sur blanc ! Aussi, il est conseillé de rédiger un arrangement écrit, voire un contrat, afin d’établir clairement les modalités de paiement. Cela évitera les désaccords futurs et protègera aussi d’un éventuel contrôle fiscal.

Par ailleurs, il y a la démarche de donation. Il s’agit de léguer un bien de son vivant. Cela peut être un terrain, une maison, un portefeuille d’action, etc. En somme, tout bien qui n’a pas été mis en gage, en viager ou en hypothèque. Tous les quinze ans, un parent peut faire une donation d’une valeur pouvant aller jusqu’à 100 000 euros à chacun de ses enfants sans que personne soit soumis aux droits de donation.

Les autres façons d’aider

Dans le cas où les parents n’ont pas beaucoup de capital, il reste encore un autre moyen d’apporter sa contribution dans les projets de la descendance : se porter garant. Cela est courant dans les collocations. Là encore, établir un contrat entre les colocataires est recommandé pour prévenir tout désagrément en matière de paiement. Il faut bien penser à mettre officiellement fin au contrat quand notre enfant quittera la location. Nous serons alors libérés de toutes obligations de toutes redevances envers le ou les propriétaires.

Enfin, nous pouvons également apporter un soutien financier par l’intermédiaire de notre compte épargne de logement. Nous savons tous que pour un compte de ce genre, nous avons la possibilité de demander un prêt dont le plafond s’élève au fil des ans. Aussi, les parents, dont le droit de prêt est assez élevé, peuvent le transférer à leurs enfants pour qu’ils puissent en bénéficier. Mais attention, ce transfert n’est possible que si le descendant dispose lui aussi d’un compte PEL.

Rappelons que toutes ces procédures et ces démarches se font avec l’aide d’un notaire pour se mettre à l’abri de mauvaises surprises.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.