S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Immobilier

Comment investir avantageusement dans l’immobilier avec la loi Duflot


Le dispositif Scellier est mort, vive le Duflot ! La nouvelle loi, qui est entrée en vigueur le 1er janvier de cette année et qui sera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2016, offre aux investisseurs la possibilité de profiter d’une réduction d’impôts de 18 % pour tout achat ou construction d’un bien neuf destiné à être loué.

Ce crédit d’impôt de 18 % est accordé pendant 9 ans sur base d’un plafond annuel de 300 000 €. Le bien ne peut pas excéder 5 500 € du mètre carré. Les investisseurs qui optent pour une SCPI peuvent également profiter de la loi Duflot (sur base de 95 % du montant souscrit), tandis que l’avantage reste plafonné au maximum accordé par les niches fiscales.

D’autres conditions sont imposées aux investisseurs : le respect d’un plafond de loyer et de ressources. Contrairement à certaines craintes, ces montants ont été fixés par le législateur de manière très souple. Ils ne seront pas un frein à l’identification de locataires solvables (54 554 EUR pour un couple parisien, ce montant passe à 71 515 EUR avec un enfant à charge). Le montant maximum du loyer se calcule via une formule qui prend en compte la localisation géographique du bien loué, ainsi que sa superficie.

Pour éviter les dérives auxquelles on a assisté avec la loi Scellier, le dispositif Duflot impose dans chaque immeuble à appartements un quota de 20 % de propriétaires qui occupent leur bien. Certaines communes, dans lesquelles la demande pour la location est faible, sont également exclues du dispositif.

Avec ces nouvelles dispositions, les investisseurs qui désirent se tourner vers la pierre peuvent espérer un rendement situé entre 3,5 et 4,5 %, ce qui reste correct.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.