S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Immobilier

La péninsule ibérique, eldorado de l’investissement immobilier ?


En comparaison avec la France, le prix des maisons et des appartements en Espagne et au Portugal est très attractif. Est-ce aujourd’hui l’opportunité de réaliser un investissement rentable, dans le but de faire de la location ou d’acquérir une seconde résidence ? C’est ce que nous allons découvrir, ainsi que les avantages fiscaux offerts par le Portugal pour les retraités qui seraient tentés par l’expatriation.

Faro-Algarve-Portugal-Immobilier

Espagne : le pire est-il derrière ?

Évidemment, le premier point qu’il convient d’examiner avant de considérer un investissement immobilier en péninsule ibérique est de savoir si l’éclatement de la bulle immobilière est terminé. Le processus a démarré en 2008, alors que les banques avaient prêté à tout va à un secteur immobilier qui avait construit dans des quantités industrielles. Depuis, le prix de l’immobilier espagnol s’est effondré de 30 à 40 %.

Doit-on s’attendre à une poursuite de cette baisse ? Pas selon Laurent Demeure, Président de Coldwell Banker France. D’après lui, le plus bas a été atteint et il s’agit du moment idéal pour se lancer dans un investissement immobilier en Espagne. Selon lui, cette période attractive durera jusqu’en 2016. Aujourd’hui, dans la région de Barcelone, il est possible d’acheter une villa de prestige au moins 2 fois moins cher qu’un bien similaire dans la région de Nice.

Autre facteur plaidant en faveur de la reprise de l’immobilier en Espagne : le marché du luxe, qui a déjà entamé sa phase de redressement. Les prix du grand luxe sont déjà stables depuis 6 mois et ont même un peu augmenté dans les lieux les plus tendance que sont Barcelone, Ibiza ou encore Marbella.

Cependant, cela ne signifie pas qu’il faut acheter n’importe quoi n’importe où. La situation du bien immobilier est cruciale. Il faut se focaliser sur les destinations internationales, car le marché local est encore insuffisant que pour propulser la reprise. Dans le sud de l’Espagne, il existe de véritables villes fantômes pour lesquelles il n’y a quasi aucun espoir tellement l’offre excède la demande. Une bonne affaire pour celui qui veut dénicher une seconde résidence à prix cassés, mais une catastrophe pour la recherche d’un rendement locatif. Et pour s’installer ? Le Portugal est plus attractif, comme nous allons l’expliquer plus bas.

Et le Portugal pour l’immobilier ?

Au Portugal, nous n’avons pas assisté à un effondrement des prix similaires à celui de son voisin espagnol. Néanmoins, on est très loin des tarifs pratiqués dans le sud de la France, dont les prix ne cessent de grimper.

Au Portugal, vous payerez 3 fois moins cher pour un bien similaire, que vous pourrez rejoindre en 2 heures d’avion à partir de la capitale. Pour vous donner un ordre d’idée, vous pourrez acquérir une villa de plus de 200 m² en Algarve pour le prix d’un petit appartement à Menton.

Si vous lorgnez plutôt du côté du centre historique de Lisbonne, les tarifs sont plus élevés : on passe d’environ 2.500 € le mètre carré à 4.000- 5.000 €. Ce qui reste 2 fois moins cher que Paris. Les prix de l’immobilier au Portugal repartent tout doucement à la hausse, ce qui signifie que maintenant est le bon moment pour investir.

Autre avantage plaidant pour l’achat d’une résidence secondaire au Portugal, outre son climat et ses plages : un pouvoir d’achat supérieur à 30 %. La construction de logements de vacances est d’ailleurs en plein boum au Portugal.

La popularité de cette destination est également grandissante chez les touristes, notamment en Algarve, dans la région viticole de la vallée du Douro ainsi qu’à Lisbonne. La stabilisation de l’économie a attiré de nombreux investisseurs, ce qui signifie que le secteur de la location de logements de vacances s’organise petit à petit. Les investisseurs ont également été encouragés par les exigences de la troïka, qui a imposé une réforme de la loi encadrant les loyers, jusqu’ici plafonnés.

Cela dit, quel rendement offre un investissement dans l’immobilier portugais ? Environs de 6 à 8 %, selon Carlos Vinhas Pereira,  président de la Chambre de commerce et d’industrie franco-portugaise. Mais outre ce rendement, c’est surtout la plus-value sur la valeur du bien qui est attractive. Une raison de plus de pousser les retraités français à s’expatrier au Portugal.

Portugal : l’eldorado des retraités

Depuis 2013, le Portugal offre des avantages fiscaux très attractifs pour attirer les retraités européens dans le but avoué de donner un coup de fouet à son économie en relançant la consommation. Tout Européen qui réside au Portugal, qu’il ait acheté son logement ou qu’il le loue, peut bénéficier du statut de résident non habituel. Celui-ci permet de toucher sa retraite étrangère nette d’impôt pendant 10 ans.

Un avantage dont ont profité de nombreux retraités français : dans les 6 derniers mois de l’année 2013, 95 % des Français qui ont acheté un logement au Portugal étaient des retraités. D’ici l’année prochaine, le pays s’attend à voir affluer 20.000 Français. Pour les exilés fiscaux, le Portugal est devenu une destination très intéressante, capable de concurrencer la Grande-Bretagne et la Belgique.

Pour pouvoir profiter de cette exonération, il faut résider au moins 183 jours par an au Portugal, ainsi que de ne pas avoir été résident fiscal durant les 5 dernières années. Le statut de résident non habituel est tout aussi attractif pour les retraités fortunés ou plus modestes : au Portugal, il n’y a pas d’ISF, tandis que les retraités moins nantis pourront bénéficier d’un pouvoir d’achat bien supérieur.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote)
La péninsule ibérique, eldorado de l’investissement immobilier ?, 5.0/5 sur un total de 1 vote(s)

Articles complémentaires :

Mots clés : , ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.