S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Immobilier

Le point sur la taxation des plus-values immobilières en 2013


Plus-value-immobilièreCe n’est pas neuf : lorsque vous vendez un bien immobilier, qui n’est pas votre résidence principale, pour un prix supérieur au montant de l’achat, vous devez payer une taxe sur la plus-value. Ce prélèvement s’élevait à 34,5 % du bénéfice réalisé. Depuis le 1er janvier de cette année, l’État a créé une nouvelle taxe, de 2 à 6 %, qui est applicable lorsque la plus-value est supérieure à 50 000 €.

Autre changement en 2013 concernant la taxation des plus-values immobilières : le délai de l’exonération totale, qui était offerte après 15 ans, a doublé. Il faudra donc désormais attendre 30 ans pour pouvoir empocher une plus-value sans être taxé. L’État a également modifié l’abattement fiscal offert suivant la durée de détention du bien immobilier… Au désavantage du propriétaire, comme vous l’aurez compris.

Cependant, vous restez exonéré en cas de première vente de votre seconde résidence, ou d’un bien immobilier en location, pour autant que les sommes perçues soient réutilisées dans les 2 ans pour acheter ou construire votre logement principal. Autre condition pour pouvoir profiter de cette exemption : ne pas avoir été propriétaire de votre logement principal 4 ans avant la transaction.

Une nouvelle surtaxe en 2013

La réelle nouveauté pour 2013, c’est l’instauration d’une taxe supplémentaire sur les plus-values supérieures à 50 000 €. Il s’agit d’une taxe progressive, qui commence à 2 % pour les plus-values de 50 001 à 100 000 €. Le pourcentage augmente d’un point par tranche de 50 000 €, pour être plafonné à 6 % pour les transactions de plus de 250 001 euros.

Montant de la plus-value imposable Montant de la surtaxe
de 50.001 à 100.000 € 2 %
de 100.001 à 150.000 € 3 %
de 150.001 à 200.000 € 4 %
de 200.001 à 250.000 € 5 %
+ de 250.001 € 6 %

Ce sera votre notaire qui calculera le montant de votre taxe sur votre plus-value immobilière. Cependant, rien ne vous empêche de faire le calcul vous-même. Sachez qu’en plus du prix d’achat du bien immobilier, on ajoute les frais d’achat du bien, ainsi que le montant des éventuels travaux d’amélioration effectués… Mais seulement si vous n’avez pas utilisé ces travaux pour obtenir des exonérations fiscales.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote)
Le point sur la taxation des plus-values immobilières en 2013, 5.0/5 sur un total de 1 vote(s)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.