S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Immobilier

Les investisseurs tournent le dos à l’immobilier ancien.


On constate actuellement sur tout le pays, une nette baisse des investisseurs locatifs qui continue à s’amplifier avec le temps et qui n’a pas épargné la capitale.

Le neuf, plus attrayant que l’ancien

D’un côté, les investissements locatifs dans le neuf encadré par le régime fiscal Duflot explosent avec des prévisions de montée en puissance dans un futur proche tandis que le nombre d’investissements locatifs dans l’ancien dégringole.

Les statistiques chez Century 21


Ainsi pour la seule ville de Paris, on dénombre chez Century 21 entre les premiers semestres de l’année 2012 et de l’année 2013 une baisse de 12% concernant les ventes à but locatif dont les investisseurs ne comptent plus que 25 % des ventes au lieu de 30% recensé en 2011.

Cette baisse est également constatée en Ile-de-France avec –16%, dans les Hauts-de-Seine avec –35% et dans le département francilien qui est plus touché de tous.
Les département les moins affectés sont le Val-de-Marne et la Seine-Saint-Denis car il y règne encore un prix de l’immobilier abordable.

Les craintes des professionnels

Les professionnels de l’immobilier dénoncent les différentes annonces gouvernementales qui remettent en question les bons rapports entre les bailleurs et les locataires à cause de leur impact psychologique du à de futures règles et modalités.
En effet, le projet de loi Duflot par exemple offre désormais la possibilité d’augmenter les prix des loyers dans un encadrement régi par des médianes de loyers calculées à partir d’observatoires locaux.

Certains loyers restent encore trop chers

La FNAIM qui était jusque là le seul organisme privé à participer au projet n’en fait plus partie à l’heure actuelle. Pourtant, cet organisme détenait pourtant une base de donnée très importante par rapport aux loyers des locataires que l’ADIL ne possède pas.

De ce fait, la tâche s’avère être plus que difficile afin de pouvoir connaître les prix des loyers médians car 45% des contrats de location passent par des agences immobilières et il semblerait qu’il existe un écart significatif de prix entre ceux-ci et les annonces privées . Sur certains sites les prix sont bien plus élevés avec une différence avoisinant une fourchette entre 2 à 5 euros au mètre carré.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote)
Les investisseurs tournent le dos à l'immobilier ancien., 4.0/5 sur un total de 1 vote(s)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.