S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Immobilier

L’immobilier et les ménages: un pouvoir d’achat en hausse


Le pouvoir d’achat des Français s’est considérablement amélioré durant 2012 sur le marché de l’ancien et ce sur tout le territoire. Il est une mesure significative du pouvoir d’achat concernant l’immobilier des ménages c’est le baromètre Capacim avec un bien qui correspond aux nécessités qui tiennent compte de la structure familiale.

Conçut avec le concours du Crédit Foncier par la chaire Ville ainsi que de la fondation de l’université de Paris Dauphine, ce dernier analyse certains éléments comme les revenus des foyers, le niveau de chômage, les taux d’intérêts ainsi que le prix de l’immobilier sur un total de 19 villes dans la zone francilienne et 6 communes en province visant le marché de l’ancien. Ce baromètre affiche une diminution du nombre de transactions immobilières mais un relèvement constant du pouvoir d’achat dans l’immobilier pour les ménages.

Quelle est cette amélioration du pouvoir d’achat ?

C’est effectivement la diminution des taux d’intérêt alliée à la diminution des prix dans l’immobilier qui ont provoqués une nette amélioration du pouvoir d’achat des ménages afin de faciliter un accès à la propriété qui corresponde au plus près des besoins. Selon les chiffres, 59.5 % des ménages franciliens avaient la possibilité d’acheter un bien en ile de France et 61.8 % d’en acquérir dans une des six villes suivantes, comme Marseille, Toulouse, Lille, Nantes, Bordeaux et Lyon.

Des différences malgré tout selon les villes.

La ville la moins accessible est Neuilly sur seine avec un taux de 31 %, et au dernier trimestre de l’année dernière Paris était derrière pour une accessibilité à un niveau de 37.5 %. Toulouse et Nantes sont les plus accessibles pour les habitants des pays de loire et midi pyrénnées mais en région Paca, un ménage sur deux a la possibilité d’acheter un logement à Marseille.

C’est hors Paris que le pouvoir d’achat dans l’immobilier est plus élevé avec 59 % contre 37.5 % dans la métropole. Il reste deux villes qui sortent du lot comme fontainebleau avec + 5.8 % et Nanterre + 6.9 %. Pour les minimums, il y a Versailles + 0.8 % et Palaiseau + 0.1 %.

Le pouvoir d’achat immobilier est significativement supérieur à l’extérieur de Paris : 59,5 % contre 37,5 % dans la Capitale. Deux villes se distinguent : Nanterre avec une progression du début à la fin de l’année 2012 de 6,9 % et Fontainebleau + 5,8 %. En bas de classement, on trouve Versailles + 0,8 % et Palaiseau + 0,1 %.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote)
L'immobilier et les ménages: un pouvoir d'achat en hausse, 4.0/5 sur un total de 1 vote(s)

Articles complémentaires :

Mots clés :



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.