S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Immobilier

Logement des jeunes : les parents à la rescousse


logement-jeunesSe loger devient de plus en plus un véritable casse-tête. Les habitants des grandes villes, les personnes au revenu modeste, beaucoup subissent les caprices de l’immobilier. Les jeunes, les étudiants en particulier, n’échappent pas à cela.

Dans ce parcours du combattant, les parents propriétaires peuvent apporter leur aide de différentes manières. Cependant, même s’il s’agit de nos propres enfants, cela n’empêche pas de faire des démarches bien pensées et formalisées. Selon les situations, les possibilités et les choix des parents, quels sont les avantages et les précautions à prendre ?

Générosité limitée : l’enfant en profite sur un temps fixé

Une des solutions les plus prisées consiste au démembrement de la propriété. Dans cette configuration, les parents pourront faire une donation temporaire de l’usufruit à leur enfant tandis qu’eux gardent la nue-propriété. Cela fonctionne évidemment avec un enfant majeur qui ne dépend pas du foyer fiscal des parents. Il pourra alors y habiter et percevoir les loyers si toutefois le logement en question est loué à d’autres personnes. Mais il ne faut pas oublier que ces revenus seront imposables à l’enfant. Quoi qu’il en soit, cela est définitivement une bonne astuce pour financer ses études.

La donation temporaire d’usufruit doit passer par un notaire. L’acte est soumis à des droits d’enregistrement si la valeur de l’usufruit dépasse un certain seuil, renseignez-vous au préalable. Par ailleurs, pendant la durée du démembrement, le bien immobilier est déduit du patrimoine imposable à l’Impôt Sur la Fortune ou ISF des parents. Cela représente un avantage fiscal qu’il ne faut pas négliger.

Une fois que le jeune atteint son indépendance financière ou tout simplement à la date de fin de la donation, les parents retrouvent la pleine propriété du logement et encaisseront à nouveau les éventuels revenus locatifs. Parents comme enfant auront pleinement profité du bien.

Parents propriétaires, enfant locataire

Autre possibilité : prendre son enfant comme locataire. Bien évidemment, cela est intéressant quand le logement se situe dans la ville où votre enfant a décidé d’entreprendre ses études. Il évitera le parcours semé d’embûches de la recherche d’appartement où les loueurs réclament des garanties inatteignables pour la plupart des familles en même temps que les prix flambent pour des surfaces ridicules. Louer à son enfant est donc une solution tout à fait logique si les parents sont propriétaires.

Afin de profiter des nouvelles réductions fiscales du dispositif Pinel qui encourage l’investissement locatif, et ce même si le locataire est un descendant pour les biens acquis après le 1er janvier 2015, il existe quelques conditions à remplir. Tout d’abord, votre enfant ne doit pas appartenir à votre foyer fiscal. Ensuite, le loyer que vous allez appliquer ainsi que ses ressources doivent respecter les plafonds.

Dans tous les cas, restez réalistes sur le montant du loyer afin de ne pas attirer les foudres des contrôleurs fiscaux.

L’aubaine du logement gratuit

Pourquoi s’embêter quand on peut tout simplement mettre un appartement ou une maison à disposition d’un enfant ? En effet, cela parait facile et c’est de votre droit. Mais serait-ce une fausse bonne idée ? Il suffit qu’il y ait des frères et sœurs pour que cette générosité soit mal vue à un moment ou à un autre. Il est difficile d’aider de façon égalitaire ses enfants quand un seul profite gratuitement d’une habitation.

Il est primordial de formaliser tout cela pour éviter les dérives. Pour ne citer que les cas courants, il y a l’enfant qui s’installe définitivement, les charges impayées et les entretiens qui ne sont pas effectués puisque personne ne veut en prendre la responsabilité ou pire encore : des conflits à la succession. D’ailleurs, gardez en tête que si votre enfant y construit son nid de manière durable, vous ne pourrez plus déclarer certaines charges dans le but d’obtenir des déductions fiscales.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.