S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Immobilier

Maison de vacances : un bon investissement ?


Que ce soit pour investir, pour le plaisir ou les 2, l’achat d’une maison de vacances et une décision qui ne se prend pas à la légère. Acheter rien que pour soi, pour louer, en France ou à l’étranger… de nombreuses possibilités existent, ainsi que celle de réaliser une mauvaise opération financière. Voici les points à prendre en considération avant de vous lancer dans l’achat d’une résidence secondaire et y voir plus clair.

acheter-maison-vacances

1. Faire vos comptes

Le premier point important à régler avant de se lancer dans l’achat d’une maison de vacances, c’est de définir avec précision votre budget. Dans celui-ci, vous devez évidemment prendre en compte le prix d’achat du bien, mais également les frais annuels que celui-ci engendrera par la suite, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement. C’est d’autant plus important si vous financez tout ou une partie de votre seconde résidence via un crédit hypothécaire.

Comment calculer ces frais ? Les spécialistes estiment qu’il faut provisionner entre 5 et 7 % de la valeur de la maison de vacances. Pourquoi autant ? Car une résidence secondaire n’offre pas tous les avantages fiscaux d’une résidence principale. Il y a également tous les frais inhérents à ce genre de propriété, que ce soient les charges de copropriété pour un appartement (entretien des communs, éventuellement de la piscine, des jardins, etc.), les assurances, sans parler des divers travaux de rénovation qui devront être effectués au fil des ans.

N’oubliez pas non plus que dans votre budget, vous devrez inclure vos frais de déplacement si vous comptez profiter régulièrement de votre maison de vacances. C’est également un paramètre important à prendre en compte dans le choix de celle-ci. Vous vous rendrez peut-être compte que vous n’avez aucun intérêt à acheter, mais plutôt à louer.

2. Évaluer les revenus locatifs

SI vous avez choisi d’amortir une partie des frais d’acquisition de votre maison de vacances en la louant, encore faut-il parvenir à évaluer correctement les revenus locatifs. Dans la plupart des cas, vous chargerez une agence de s’occuper des formalités : vous devrez donc la rémunérer à concurrence de 20 % des loyers encaissés. Vous devrez également payer des impôts sur ces rentrées d’argent.

Pour ceux qui souhaitent effectuer ce genre d’opération dans le but de réaliser une belle opération financière, sachez que le rendement sur ce genre de biens est très faible : moins de 2 % d’après les spécialistes. Évidemment, il peut y avoir des exceptions, mais sachez que c’est la norme. Estimez-vous donc déjà heureux si vous ne perdez pas de l’argent.

Pour maximiser vos revenus, il faudra que votre résidence secondaire multiplie les atouts : terrasse, piscine, vue panoramique, proximité avec les plages et les pistes de ski sont des paramètres à haute valeur ajoutée.

Soyez conservateurs dans l’estimation des revenus locatifs futurs afin d’éviter les mauvaises surprises. N’hésitez pas à chercher l’information auprès de propriétaires sur le lieu de la propriété que vous visez, en interrogeant les gens sur place ou via internet.

3. Acheter en France ou à l’étranger

Acheter sa maison de vacances à l’étranger est de plus en plus tendance chez les Français. Si de nombreux facteurs expliquent cette mode, la possibilité de trouver des biens immobiliers moins chers à l’étranger est l’explication nº 1, même si l’exotisme peut également pousser l’acheteur vers l’étranger. En France, le marché de l’immobilier stagne tout en restant assez cher, alors que certains pays offrent désormais de bonnes affaires, et même des possibilités d’investissement.

En ce qui concerne les Français, c’est toujours le Maroc qui a la cote, et ce pour de nombreuses raisons. Pas de barrière de la langue, de nombreuses lignes aériennes à bas coûts qui permettent de se retrouver de l’autre côté de la Méditerranée en 3 heures, coût de la vie… Cependant, l’instabilité politique de la région a effrayé plus d’un acheteur potentiel, si bien les plus téméraires peuvent désormais profiter de tarifs plus attractifs. À Marrakech et à Agadir, les prix de l’immobilier ont chuté de 20 à 30 % en 3 ans.

La destination qui a cependant le vent en poupe, c’est le Portugal. Nous vous en avions parlé il y a quelques semaines, non seulement le prix de l’immobilier est beaucoup moins cher qu’en France, mais le Portugal offre en plus des avantages fiscaux aux retraités qui décident de devenir résidents (plus de 6 mois sur le territoire portugais par an).

Les États-Unis séduisent également les Frenchies, probablement encouragés par la reprise du marché immobilier et la possibilité d’engranger une plus-value, que ce soit en Floride ou à New York.

4. Une autre option : l’échange de logement

Comme vous l’aurez compris, acheter une maison de vacances est une opération très coûteuse et peu rentable. Si rien ne remplace le plaisir d’avoir sa propre résidence secondaire, cela se fait à un coût.

Si vous venez de comprendre que ce sera difficile voire même impossible, pourquoi ne pas plutôt opter pour l’échange de logement ? Ce concept, qui a fait son apparition dans les années 50 aux États-Unis, se répand désormais en Europe. L’idée est simple : 2 particuliers, le temps de leurs vacances, s’échangent leur logement respectif, que ce soit pour un week-end, une semaine ou un mois.

Coût de l’opération : zéro centime, ou presque. Vous pouvez même aller plus loin en échangeant avec l’autre propriétaire vos voitures. Tout est libre et se décide entre les 2 parties. Comment faire ? Le plus simple consiste à s’inscrire sur un site spécialisé, comme Intervac ou Homelink. L’inscription coûte une centaine d’euros par an. En principe, votre assurance prendra en charge les éventuels soucis causés par les personnes que vous hébergez, mais il est conseillé de vérifier avec elle par acquit de conscience.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote)
Maison de vacances : un bon investissement ?, 5.0/5 sur un total de 1 vote(s)

Articles complémentaires :



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.