S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Immobilier

Quelles sont les aspirations immobilières des Français ?


Dans le cadre de son enquête Habitat 2014, PAP (petites annonces immobilières) a sondé les internautes afin de déterminer quelles sont les aspirations immobilières des Français. De quel type de logement rêvent-ils ? C’est ce que nous allons découvrir.

MaisonQuelles sont les aspirations immobilières des Français lorsqu’ils partent en chasse de leur logement ? Quel est le profil des acheteurs ? Ce sont les questions qu’a voulu trancher le site pap.fr. Pour ce faire, le site de petites annonces immobilières a demandé à ses internautes de remplir son enquête Habitat 2014, de décembre 2013 à février 2014, sondage qui est organisé chaque année depuis 6 ans ; cette année, plus de 6.000 visiteurs se sont prêtés au jeu.

Appartement ou maison ?

La préférence des Français va manifestement à l’appartement, privilégié par 60 % des candidats acquéreurs, tandis que les 40 % restants ne jurent que par la maison. Il s’agit d’une nouvelle tendance chez les Français, historiquement partagés entre ces 2 types de logements.

Ce sont apparemment des considérations économiques qui sont derrière ce revirement. Les personnes qui souhaitent acquérir un appartement estiment qu’ils sont moins chers à entretenir et à acquérir, tout en disposant d’une situation géographique plus favorable par rapport au centre des villes. Ce dernier paramètre montre que les Français sont de plus en plus sensibles à la situation de leur logement, la plupart d’entre eux souhaitant limiter les navettes quotidiennes entre domicile et lieu de travail à une heure. Les Français sont donc prêts à faire un compromis de confort et d’espace pour privilégier la situation.

Mais quel type d’appartement ?

Si les Français sont plus enclins à acquérir un appartement qu’une maison, comment se représentent-ils leur appartement idéal ? Pour bien faire, il doit faire partie d’un petit ensemble immobilier (30 appartements maximum), avoir une cave ainsi que d’un emplacement de parking, ou un local pouvant abriter landaus ou bicyclettes. Par contre, un autre critère surprenant est cité : l’apparence du bâtiment. Les futurs acquéreurs le souhaitent en pierre de taille. Mais plus important encore, en raison des statistiques de la criminalité qui ne cessent de grimper : des dispositifs de sécurité, comme une seconde porte à digicode, ou encore la présence d’une porte blindée à l’entrée de l’appartement, sont vivement désirés.

Pour ceux qui ne jurent que par les maisons individuelles, la qualité de vie, faite de volumes habitables, de quiétude et de la présence d’un espace vert sont les raisons les plus couramment citées pour justifier un tel choix. Acheter une maison représente selon eux le meilleur moyen pour se prémunir contre les conflits de voisinage, mais aussi d’assurer le bonheur de leurs enfants. Les maisons les plus recherchées auront un garage, une chambre d’ami et un dressing.

Logement nouveau ou existant ?

Pour plus de 40 % des répondants, que le logement soit neuf ou ancien ne revêt aucune importance. Les logements nouveaux présentent l’avantage d’être mieux isolés, de ne pas requérir de travaux. Les logements récents sont également plus susceptibles de comporter une place de parking. C’est le charme de l’ancien qui attire les candidats acquéreurs de ce type de logement, mais aussi des tarifs plus abordables, ou encore la plus grande offre qui est disponible sur ce segment.

La difficulté de trouver un logement neuf à des prix abordables explique pourquoi l’immobilier ancien a toujours la cote. D’autant que dans l’immobilier neuf, on se contente souvent de hauteurs sous plafond minimales, ainsi que de superficies réduites, que ce soit pour les chambres à coucher ou même les pièces de vie.

Profil moyen de l’acheteur

L’enquête de PAP montre que le profil moyen de l’acheteur a évolué, celui-ci étant désormais plus âgé. Le nombre de retraités qui achètent a tout simplement doublé en l’espace de 5 ans. La propriété semble de plus en plus réservée aux plus riches : un peu moins de 40 % des acheteurs sont des cadres supérieurs, soit le double des employés qui se préparent à accéder à la propriété. On remarque également une nette baisse des futurs acquéreurs dans des populations comme les enseignants.

Disposer de fonds propres importants est devenu presque une condition sine qua non pour acheter : plus de 30 % des acheteurs disposent d’au moins 50 % de la somme nécessaire.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.