S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Immobilier

Rapport de plus de 5 % pour les SCPI tertiaires en 2013


On ne peut pas dire que la location soit un secteur d’investissement qui ait le vent en poupe. Malgré ce contexte défavorable, les SCPI poursuivent d’afficher des rendements plus qu’intéressants, avec une rentabilité de 5,13 % en 2013.

SCPI-2013

D’après le rapport de l’ASPIM, les SCPI qui investissent dans un parc tertiaire (bureaux, surfaces commerciales, etc.) pèsent environ 30 milliards d’euros. À titre de comparaison, les sociétés civiles de placement immobilier Duflot n’ont permis de rassembler que 45,3 millions d’euros jusqu’à aujourd’hui. Ce poids s’est développé grâce à l’attractivité de ce type d’investissement, qui a encore affiché une rentabilité de 5,13 % l’année dernière.

Même si ces chiffres sont en baisse sur ces dernières années (de 6,07 % en 2009 à 5,2 % en 2012), cela reste tout de même plus intéressant que l’assurance-vie, dont la rentabilité est actuellement inférieure à 3 %. C’est pourquoi c’est plutôt la satisfaction qui prime du côté de l’association française des sociétés de placement immobilier, l’ASPIM, qui s’est exprimée via l’entremise d’Arnaud Dewachter, son délégué général.

Commentant le bilan annuel de son association, il s’est félicité de sa bonne tenue, notamment grâce à l’anticipation du secteur de la dégradation à venir sur le marché de la location tertiaire, notamment en s’assurant de l’occupation des biens, tout en provisionnant des montants, notamment pour les travaux à venir. Preuve de l’attractivité des SCPI orientées tertiaire, leur valeur a augmenté de 0,66 % l’année dernière.

Ce secteur a donc évité la baisse enregistrée par les SCPI fiscales de premiers mois de 2013, même si le second semestre a permis de terminer en légère progression. Les SCPI Duflot n’ont pas beaucoup collecté, alors que seulement 3 fonds ont été créés en 2013. Par contre, les SCPI Malraux ont connu un beau petit succès en 2013, ayant enregistré une collecte de 93,83 millions d’euros, probablement parce qu’elles sont exclues du plafonnement des niches fiscales.

Autre SCPI qui a le vent en poupe : celles spécialisées dans les bâtiments anciens pour rénovation, souvent appelée dans le jargon SCPI de déficit foncier. Ce véhicule d’investissement permet la déduction des travaux des revenus de location, sans plafond, et même sur l’ensemble de ses revenus, dans le cadre de certains critères.

Pour l’ensemble du secteur des sociétés civiles de placement immobilier, 2013 fut une bonne année, avec une augmentation de la collecte d’un peu moins de 5 % par rapport à l’année précédente, ce qui constitue quasi un record. Leur capitalisation est également en hausse, celle-ci s’étant élevée à 9,1 % l’année dernière.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

Mots clés :



1 Réponse to " Rapport de plus de 5 % pour les SCPI tertiaires en 2013 "

  1. SCPI rendement dit :

    A mi chemin entre les taux attractifs du marché de la bourse et de la sécurité de l’assurance vie, la SCPI reste un placement stratégique bien trop méconnu par l’ensemble des particuliers. Afin de s’adapter pour rester attractif durant ces dernières années, les gérants de SCPI ont innovés en se positionnant sur des thématiques : régionales, santé, internationales dans le but de se construire une nouvelle identité et de chercher la performance des placements.

Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.