Classement 2012 des meilleurs contrats de type investissements socialement responsable (ISR)

ParAdmin Posted Jan 22, 2014

Classement 2012 des meilleurs contrats de type investissements socialement responsable (ISR)

La plupart des Français associent investissement socialement responsable avec rendement limité. Pourtant, cette idée largement répandue ne correspond pas du tout à la réalité. Preuve, voici le tableau des contrats et des fonds ISR les plus populaires, ainsi que leurs rendements respectifs en 2012 (ainsi qu’en 2011 pour plus de perspectives).

Vous allez pouvoir constater par vous-même que les contrats ISR n’ont pas à rougir de leurs performances, bien au contraire ! Le grand vainqueur 2012 est Axa WF Framlington Eurozone RI, avec un rendement de 28,1 % ! On trouve plus de 10 fonds à plus de 20 % de rendement : ce n’est donc pas le choix qui manque.

N’oubliez pas que si vous voulez varier les supports, il existe des produits d’assurance vie qui permettent d’associer fonds standard et ISR.

CONTRAT
NATURE
RENDEMENT 2011
RENDEMENT 2012
1 Axa WF Framlington Eurozone RI Fonds -13,30% 28,10%
2 Axa WF Framlington Human Capital Fonds / PEA -16,70% 25,80%
3 Objectif Investissement Responsable C Fonds / PEA -15% 23,40%
4 Axa Euro Valeurs Responsables Fonds / PEA -16,40% 23,10%
5 LFR Actions Solidaires I Fonds / PEA -20,90% 22,40%
6 Sycomore Sélection Responsable A Fonds / PEA  NA 22,00%
7 LFR Euro Développement Durable I Fonds / PEA -20,60% 21,90%
8 Allianz Citizen Care SRI I Fonds / PEA -14,10% 21,60%
9 Federal Actions Ethiques I Fonds / PEA -18,40% 21,30%
10 Euro Capitale Durable I Fonds -14% 20,70%
11 Allianz Valeurs Durables R Fonds / PEA -15,20% 20,50%
12 Écureuil Bénéfices Responsable Fonds / PEA -18,40% 20,50%
13 Allianz Citizen Care SRI R Fonds / PEA -15% 20,30%
14 Federis ISR Euro Fonds -16,70% 20,30%
15 AG2R La Mondiale Actions ISR Fonds / PEA -19,70% 19,80%
16 Insertion Emplois Dynamique R Fonds / PEA -16,10% 19,50%
17 Label Europe Actions S Fonds -9,50% 19,40%
18 Écureuil Bénéfices Emploi Fonds -16,20% 19,30%
19 Allianz Valeurs Durables R Fonds / PEA -16,10% 19,20%
20 Fructi Euro ISR Fonds -20% 19,20%
21 HSBC Actions Développement Durable A Fonds / PEA -17,40% 19,20%
22 BNP Paribas Euro Valeurs Durables Fonds / PEA -14,90% 19,00%
23 Dexia Equities Sustainable L EMU Fonds -14,20% 18,60%
24 MAM Humanis C Fonds / PEA -14,70% 18,20%
25 Petercam Equities Europe Sustainable A Fonds / PEA -10,40% 18,20%
26 Allianz Euréco Equity I Fonds / PEA -22,50% 18,00%
27 Allianz Euro Credit SRI I Fonds -1,50% 17,90%
28 LBPAM Responsable Actions Europe Fonds / PEA 17,90%
29 Allianz Euro Credit SRI R Fonds -1,80% 17,60%
30 Ofi Multiselect Europe SRI A Fonds 16% 17,60%
31 Allianz Euréco Equity R Fonds / PEA -23,10% 17,20%
32 Dexia Funds Sustainable Equities Europe Fonds -10,20% 17,20%
33 MAIF Investissement Responsable Europe I Fonds / PEA -11,70% 17,20%
34 LBPAM Responsable Actions Solidaire C Fonds / PEA -18% 16,80%
35 Macif Croissance Durable et Solidaire C Fonds / PEA -15,20% 16,80%
36 Allianz Euro Obligations Credit SRI Fonds -2,50% 16,70%
37 Macif Croissance Durable Euro C Fonds / PEA -13,70% 16,50%
38 Parvest Sustainable Equity Europe I Fonds / PEA -12,40% 16,50%
39 MAIF Retraite Croissance Durable Fonds / PEA -13,70% 16,20%
40 LBPAM Responsable Actions Environnement E Fonds / PEA -22,10% 16,10%
41 Gérer Multi-Factoriel France Fonds / PEA -14,20% 15,70%
42 BNP Paribas Etheis Fonds / PEA -13% 15,60%
43 MG Croissance Durable Europe C Fonds / PEA -14,40% 15,60%
44 Actions Nord Sud Fonds -11,20% 15,47%
45 Ethis Valeurs Fonds / PEA -10,50% 15,40%
46 Gérer Multi-Factoriel Europe Fonds / PEA -13,90% 15,40%
47 Pictet-European Sustainable Equities I Fonds -7% 15,30%
48 LBPAM Responsable Actions Monde A Fonds -8% 14,90%
49 EdR Tricolore Rendement Fonds / PEA -16,40% 14,80%
50 CM-CIC Actions ISR Fonds / PEA -12,60% 14,70%
51 Federal Europe IR I Fonds / PEA -21,90% 14,60%
52 SAM Sustainable European Equities D Fonds 9,30% 14,60%
53 Parvest Sustainable Bond Euro Corporate X Fonds  NA 13,60%
54 Ofi Leader ISR I Fonds / PEA -19,60% 13,40%
55 Palatine Actions Défensives Euro A Fonds / PEA -9,80% 13,00%
56 Épargne Éthique Actions Fonds / PEA -25,20% 12,50%
57 Nouvelle Stratégie 50 Fonds -11,90% 12,50%
58 BNP Paribas Retraite Horizon Fonds / PEA -7% 12,20%
59 BNP Paribas Obli Etheis Fonds 11,30%
60 CCR Actions Engagement Durable Fonds / PEA -29,30% 11,10%
61 Palatine Or Bleu Fonds / PEA -13,70% 10,30%
62 Europe Ethique Expansion Fonds -15,20% 9,60%
63 AG2R La Mondiale Obligations ISR Fonds 2,60% 9,40%
64 Macif Obligations Développement Durable C Fonds 3,70% 8,90%
65 Épargne Éthique Obligations (D) Fonds 2,40% 8,70%
66 BNP Paribas Obli Etat Fonds 0,70% 7,90%
67 Dexia Bonds Sustainable Euro Fonds 2,90% 7,90%
68 Federis Obligations ISR I Fonds 2,20% 7,40%
69 Petercam L Bonds Government Sustainable L Fonds  NA 7,10%
70 Diamant Bleu Responsable Fonds -7,40% 6,90%
71 Dexia Bonds Sustainable Euro Government Fonds 4,10% 6,50%
72 Choix Solidaire Fonds -6,70% 6,30%
73 Federal Taux Variable IR Fonds 0,20% 6,10%
74 Dexia Sustainable World Bonds Fonds 7,30% 6,00%
75 LFP Obligations ISR C Fonds 4% 5,80%
76 Soroblig Fonds 2,50% 5,60%
77 Faim et Développement Equilibre Fonds -7,60% 4,20%
78 CM-CIC Obli ISR Fonds 1,60% 3,70%
79 ISR vie Contrat 3,62% 3,42%
80 Solid’R Vie Contrat 3,72% 3,42%
81 Assurance-vie responsable et solidaire Contrat 3,35% 3,40%
82 Livret Jeun’avenir Contrat 3,33% 3,36%
83 Livret RM Contrat 3,33% 3,36%
84 MAM Obligations ISR C Fonds 2,10% 3,20%
85 Agir avec la Fondation Abbé Pierre Fonds 1% 3,10%
86 Babyfund Taux fixe 2013 I Fonds 1,10% 3,10%
87 Babyfund Taux fixe 2013 P Fonds 0,70% 2,70%
88 Confiance Solidaire Fonds 0,50% 2,40%
89 Mandarine Engagements I Fonds / PEA -16,90% 1,60%
90 Trésorerie Performance ISR Fonds 1,20% 1,00%
91 Ofi Trésor ISR Fonds 1% 0,80%
92 BNP Paribas Mois Fonds 1,10% 0,70%
93 Allianz Securicash SRI I Fonds 1,10% 0,60%
94 Macif Court termes ISR C Fonds 1% 0,60%
95 Allianz Securicash SRI R Fonds 0,80% 0,40%
96 BNP Paribas Money Prime Euro SRI Fonds 1,10% 0,40%
97 Federal Placement Court Terme IR A Fonds 0,90% 0,40%
98 LFP Trésorerie Court Terme C Fonds 0,60% 0,40%
99 Monésor Fonds 0,80% 0,30%
100 CM-CIC Moné ISR Fonds 0,80% 0,20%
101 Épargne Éthique Monétaires Fonds 0,70% 0,20%
102 Faim et Développement Trésorerie Fonds 0,90% 0,10%
ParAdmin Posted Jan 22, 2014

Class action en France : l’action de groupe désormais en vigueur

La class action, cette procédure judiciaire de groupe très populaire aux États-Unis, est désormais disponible pour les particuliers français qui souhaitent se regrouper pour mener une action en justice. Cependant, l’action de groupe française dispose de ses spécificités.

Après des débats qui auront animé les 3 dernières décennies, l’action de groupe fait sa grande apparition en France. Instaurée à partir du 1er octobre 2010, l’objectif de cette nouvelle procédure de groupe est de mieux protéger les consommateurs. S’il a fallu attendre aussi longtemps, c’était en raison de l’opposition du monde patronal à ce type de procédure, considéré comme nuisible pour l’image des entreprises et potentiellement très coûteuse.

Si le monde de l’entreprise a cédé, c’est que l’action de groupe à la française sera plus rigide. Afin de pouvoir engager ce type de procédure, les consommateurs devront passer par l’une des 15 associations de protection des consommateurs que l’État a agréés. Il ne sera donc pas possible pour des particuliers de se regrouper seuls. L’objectif de cette tutelle est d’éviter les actions fantaisistes, et notamment les dérives que le système américain engendre, certaines entreprises n’hésitant pas à manigancer ce genre de procédure judiciaire en instrumentalisant des consommateurs pour faire du tort à leurs concurrents.

Avant que la class action n’atterrisse sur le bureau du juge, l’association de protection des consommateurs agira donc en tant que filtre. L’objet de la plainte ne peut concerner qu’un dommage économique, mais aussi des entorses au principe de libre concurrence, les faits de plus de 5 ans étant prescrits.

La procédure sera rendue publique afin de permettre aux consommateurs qui auraient été lésés par une entreprise se manifester via le système de l’opt-in.

ParAdmin Posted Jan 22, 2014

Chypre vit un remake de l’explosion de l’Islande

Probablement en raison de la proximité géographique et culturelle de Chypre avec la Grèce, on a tendance à croire que l’île d’Aphrodite est en train de suivre les traces de sa grande sœur. Pourtant, la situation chypriote est beaucoup plus proche de celle de l’Islande, même si une partie du déficit de Chypre présent des causes similaires avec la Grèce.

Ce qui a précipité la chute de Chypre, c’est la taille démesurée de son secteur bancaire par rapport à son économie. Or, c’est exactement ce qui a provoqué la crise islandaise. Fin janvier, les actifs des banques chypriotes s’élevaient à 126,4 milliards d’EUR, alors que le PIB du pays et de seulement 18 milliards d’EUR.

Le gouvernement chypriote est donc dans l’impossibilité de sauver ses banques. Celles-ci, après avoir attiré de nombreux capitaux étrangers, parfois d’origine douteuse, ont mal géré ces fonds. Les banques chypriotes ont été parmi les premières touchées par les haircuts sur les obligations grecques. Aujourd’hui, elles sont au bord de la faillite et le gouvernement n’a pas les moyens de les sauver.

Alors que l’Islande a décidé de laisser mourir les banques, Chypre, qui se trouve dans la zone euro, n’a pas les mêmes latitudes. Au grand dam de ses habitants, dont leur pays n’a pas été, certes, bien géré (ce qui est le cas de la plupart des pays occidentaux, tous endettés), mais qui n’y sont pour rien dans les erreurs de gestion de leurs banques.

ParAdmin Posted Jan 22, 2014

Chypre tente de négocier un assouplissement des termes de son plan de sauvetage

Après avoir évité, pour l’instant, la décomposition de son système bancaire, Chypre tente désormais de négocier un assouplissement des termes de son plan de sauvetage avec l’Union européenne et le Fonds Monétaire International, alors que les ministres des Finances européens doivent se réunir cette semaine.

« Les dernières discussions avec la troïka concernent le secteur financier dans son ensemble, ainsi que les politiques fiscales et d’ajustement », a déclaré Christos Stylianides, le porte-parole du gouvernement chypriote. La troïka a accordé une année supplémentaire, soit 2017, pour produire un excédent budgétaire en le dispensant jusque-là du paiement des intérêts, mais Chypre voudrait de nouveau rallonger le délai d’une année, soit 2018.

Le gouvernement chypriote cherche à repousser les échéances des objectifs fixés par les termes du prêt de 10 milliards d’euros, après avoir accepté de tondre les déposants des 2 plus grandes banques du pays. D’après tous les experts, ces mesures vont dévaster l’économie chypriote, déjà branlante après l’explosion de la principale centrale électrique du pays.

De nombreuses petites et moyennes entreprises ont leur compte en banque chez Bank of Cyprus et Laiki ; les entreprises qui étaient chez Laiki sont ruinées, tandis que celles qui sont chez Bank of Cyprus pourraient perdre jusqu’à 80 %.

D’après le dernier accord, Chypre devra finir l’année avec un déficit de 2,4 %, pour ensuite produire un excédent de 4 % en 2017. Avec une grande partie des sociétés chypriotes privées de fonds, on se demande par quel miracle ce tour de force sera réalisé, les recettes fiscales de l’île étant sur le point de s’effondrer.

ParAdmin Posted Jan 22, 2014

Chypre pourrait être en défaut de paiement avant Noël

Si Chypre ne fait pas les gros titres de l’actualité économique, c’est probablement en raison de son éloignement géographique et de l’importance de son économie, une goutte d’eau dans l’océan européen.

Néanmoins, l’île d’Aphrodite est en grande difficulté, à l’instar de sa grande sœur la Grèce. À tel point que le gouvernement chypriote pourrait se retrouver en défaut de paiement d’ici quelques jours si aucun accord n’est trouvé avec la troïka pour finaliser un plan de sauvetage immédiat, qui devrait se situer entre 250 et 300 millions d’euros. Pour régler ses problèmes structurels, Chypre aurait besoin d’environ 18 milliards d’euros, ce qui est énorme étant donné que cela représente le PIB annuel de l’île !

Pour l’instant, le pays pompe des liquidités dans les fonds de pension et autres caisses sociales, une solution à très court terme qui montre à quel point Chypre est dans une situation désespérée. Cet « emprunt » a même entraîné une grève des employés de la société de télécommunications Cyta, qui craignent de ne jamais revoir cet argent. Si Chypre ne trouve pas de solution, de nombreux fonctionnaires ne seront pas payés, l’État ne pourra plus faire face à ses obligations financières.

Comme en Grèce, Chypre a mis en place de nombreuses mesures d’austérité, qui comprennent des diminutions de salaire, l’augmentation des taxes (TVA, accises, etc.). Le secteur bancaire chypriote, qui représente une partie importante de l’économie, est en pleine tempête.

ParAdmin Posted Jan 22, 2014

Chypre : le parlement rejette le plan de sauvetage… et maintenant ?

Comme anticipé, le Parlement chypriote a rejeté en bloc le plan de sauvetage ramené de Bruxelles par son président, Nicos Anastadies. Aucun député n’a voté pour, le reste de l’assemblée s’abstenant ou votant non. Sans plan B, les banques de Chypre, dont la fermeture était prévue jusqu’à jeudi, ne sont pas prêtes de rouvrir, même si les DAB continuent d’être alimentés.

Désormais, plusieurs scénarios sont sur la table. Tout d’abord, le parlement pourrait voter à nouveau, sur base d’un nouvel accord. Celui-ci pourrait voir l’Union européenne faire marche arrière en accordant plus de facilités à Chypre (mise à disposition des 17 milliards d’euros, par exemple avec une garantie sur les revenus gaziers futurs de l’île).

La possibilité d’un plan d’aide extérieur, en provenance de Russie, n’est pas à exclure. La Russie, qui dispose de nombreux capitaux à Chypre, et qui pourrait être intéressée par une base navale sur l’île, ou encore par les gisements gaziers qui ont été découverts récemment, pourrait fournir des fonds en l’échange de compensations.

Enfin, le dernier scénario consiste en la sortie pure et simple de la zone euro de Chypre, qui provoquerait très certainement l’insolvabilité de tout son système bancaire, et qui pourrait ébranler toute la zone euro.

Recherches des internautes pour trouver cet article :

  • @assetec com br
ParAdmin Posted Jan 22, 2014

Chypre : ponction automatique sur les comptes en banque

Conformément à la mise en garde que nous vous adressions le 5 mars dernier, la troïka a décidé d’imposer des ponctions automatiques sur tous les dépôts à Chypre, dans le cadre d’un accord global sur le sauvetage des finances de l’île. Les comptes présentant un solde de plus de 100.000 € seront taxés à 9,9 %, tandis que les montants inférieurs seront ponctionnés de 6,75 %. C’est un fait sans précédent dans l’histoire des sauvetages financiers des pays européens.

Même si la mesure doit encore être approuvée ce lundi par le parlement chypriote, elle devrait être effective avant la réouverture des banques, le lundi 18 mars est un jour férié. Aujourd’hui, les agences de petites banques coopératives devaient être ouvertes, comme tous les dimanches. Elles ont été fermées, afin d’éviter l’afflux de clients furieux venus en nombre pour retirer leur argent. L’argent de la taxe automatique a déjà été bloqué sur les comptes des clients.

Dans toute l’île, on a assisté à une ruée sur les distributeurs automatiques de billets. Alors que l’Union européenne avait laissé planer l’éventualité d’une telle mesure, de nombreux Chypriotes n’ont pas pris leurs précautions. Aujourd’hui, c’est la colère qui prédomine parmi la population, mais c’est surtout un message dangereux lancé aux Européens : si vous laissez votre argent à la banque, vous pourriez le payer un jour ou l’autre.

Si cette mesure a été prise pour autoriser le sauvetage des 2 banques principales de Chypre, le bank run qui devrait suivre pourrait leur être également fatal, sans parler des risques de retraits en masse dans d’autres pays de la zone euro, comme l’Espagne ou l’Italie.

ParAdmin Posted Jan 22, 2014

Chypre : la sortie de l’Euro commence à être envisagée

Alors que le plan de sauvetage de Chypre n’est toujours pas finalisé, que la contribution de l’île à celui-ci vient d’augmenter (de 6 milliards) pour une seconde fois depuis le premier accord, que le FMI souhaite imposer la vente d’une partie de l’or de Chypre, les habitants se posent de plus en plus de questions quant à l’euro.

Le journal chypriote Cyprus-Mail.com, que l’on ne pourra pas accuser d’euroscepticisme, a publié un article sans équivoque : « sortir de l’euro est un débat que nous devons tenir ». Le Cyprus Mail est un journal de droite qui n’a cessé de critiquer l’ancien gouvernement communiste de l’île, qui supporte les privatisations et souhaite voir le pouvoir des syndicats diminuer.

Cependant, cela ne l’empêche pas dans cet article de voir la réalité en face :

« Chaque jour, nous recevons une mauvaise nouvelle à propos de l’état de l’économie, qui est en chute libre alors que nous n’avons toujours pas atteint le fond. Depuis la première réunion de l’Eurogroupe du 15 mars, la situation s’empire quotidiennement sans que nous voyions une issue favorable se dégager. Un beau matin, nous pourrions nous réveiller dans un pays complètement à l’arrêt, massacré par le poids de sa dette, impossible à rembourser, sans banques, entreprises ou services capables de fonctionner. »

Le journal poursuit en estimant que toutes les pistes doivent être évaluées, y compris une sortie de la zone euro.

ParAdmin Posted Jan 21, 2014

Draghi pourrait à nouveau baisser les taux

La banque centrale européenne pourrait décider de baisser ses taux d’intérêt, ce qui les amènerait à un plus bas historique, alors que la crise économique européenne devient sérieuse au point de menacer l’économie mondiale.

Même si une majorité des économistes interrogés par Bloomberg tablent sur un taux inchangé, soit 1 %, 1/4 du panel rassemblé par le journal économique s’attend à une diminution du taux, d’un quart de point pour la plupart, d’un demi pourcent pour un seul expert. Alors que la Grèce et au seuil de l’explosion et que l’Espagne doit faire face à une crise bancaire sans précédent, la pression ne cesse de s’intensifier sur la BCE pour fournir plus de liquidités aux banques.

Hier, le G7 s’est mis d’accord pour coordonner ses efforts contre la crise européenne, qui a entraîné dans la récession au moins 8 pays de la zone euro, ce qui a fait baisser la consommation dans ces pays. Hier, Mario Draghi a déclaré que l’union monétaire n’était pas « viable en l’état ». Reste à savoir si le président de la BCE va retarder l’adoption de mesures pour forcer les gouvernements à faire plus, ou s’il va intervenir prochainement.

 

ParAdmin Posted Jan 21, 2014

Draghi passe à l’offensive pour juguler la crise

Le président de la banque centrale européenne, Mario Draghi, est passé à l’offensive afin de trouver enfin la solution qui permettra de mener à la résolution de la crise des dettes souveraines.

Fin de semaine dernière, Draghi a provoqué une remontée vigoureuse des marchés lorsqu’il a déclaré qu’il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour sauver l’euro, pour trouver un compromis avec les gouvernements et les banquiers centraux pour faciliter la mise à disposition de prêts bon marché à l’Espagne et l’Italie avant le 2 août.

Berlin, Paris et Rome ont déjà soutenu l’approche du président de la banque centrale européenne, en répétant que tout serait fait pour sauvegarder la monnaie unique. Mais désormais, Draghi va devoir passer des mots aux actions concrètes, sans quoi le retour de bâton risque d’être douloureux.

Quel est son plan ? Que le fonds de sauvetage européen rachète des obligations sur le marché primaire, que la BCE puisse également intervenir sur le marché secondaire pour être sûr que les taux d’intérêt très bas se répercutent sur le marché obligataire. Une nouvelle réduction du taux directeur, ainsi que des prêts à long terme aux banques sont également des possibilités qui sont envisagées.