S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Retraite

Assurance vie ou PERP pour assurer ses vieux jours ?


retraites complementairesDiminution du pouvoir d’achat, restrictions budgétaires au niveau de l’État, pérennité plus qu’incertaine du système social français… Jamais la retraite n’a été un sujet aussi brûlant qu’aujourd’hui. Pour ne pas assister à une chute brutale de son niveau de vie durant ses vieux jours, chaque Français doit prendre les mesures qui s’imposent. Deux grands choix s’offrent à lui : l’assurance-vie ou le plan d’épargne retraite populaire (PERP). Commençons par examiner ce dernier.

Plan d’épargne retraite populaire (PERP)

Il s’agit d’une épargne longue durée dont l’objectif est d’accumuler un capital durant les années de travail, qui sera transmis au souscripteur par la suite, le moment de la retraite venue, via une rente mensuelle.

Aucune condition d’âge n’est requise pour démarrer un plan d’épargne retraite populaire. Vous n’êtes pas tenu de déposer un montant minimum : vous avez le loisir de programmer des versements mensuels, ou d’effectuer des dépôts libres, quand cela vous chante.

Le PERP permet de bénéficier d’une fiscalité moindre, via la déductibilité de sommes qui varient entre 3 703 et 29 625 €, en fonction de votre revenu, qui correspond à 10 % de celui-ci (donc, si vous gagnez 40 000 €, vous disposez d’un abattement de 4 000 €).

Par contre, la rente sera soumise à l’impôt, ainsi qu’aux cotisations sociales. Autre caractéristique du PERP : au contraire de l’assurance vie, il n’est pas possible de récupérer son capital avant le terme du contrat. Contrairement à son nom, le plan d’épargne retraite populaire est plus avantageux pour les gros revenus, vu que le montant déductible consiste en un pourcentage de ceux-ci.


Assurance vie

Cette épargne longue durée n’offre aucun abattement fiscal sur les sommes versées. Par contre, l’assurance vie offre une fiscalité avantageuse en cas de récupération du capital et des plus-values avant la fin du contrat. Par exemple, pour un couple qui rachète son contrat après 8 ans, il bénéficiera d’un abattement de 9 200 €.

En général, on estime que PERP et assurance vie fournissent, financièrement parlant, des avantages plus ou moins équivalents, même si l’assurance vie offre en général un petit plus, ce qui explique sa popularité.

De plus, l’assurance vie permet de récupérer une partie de ses billes en cas de pépin, ce que le PERP n’offre pas. Ce facteur, ainsi que le plafond de déductibilité qui s’exprime en pourcentage des revenus, font que le PERP s’adresse plutôt aux classes les plus aisées.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.5/5 (2 votes)
Assurance vie ou PERP pour assurer ses vieux jours ?, 3.5/5 sur un total de 2 vote(s)

Articles complémentaires :

Mots clés :



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.