S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Retraite

Comment racheter des trimestres pour bénéficier d’une retraite anticipée plein pot


Prendre sa retraite anticipée, c’est bien, mais il vaut mieux s’assurer au préalable que vous avez cotisé au nombre de trimestres nécessaires pour toucher le montant maximum prévu pour votre retraite. Cependant, si vous êtes déficitaire de quelques trimestres, une solution existe : le rachat de trimestres. Voici comment procéder.

retraite-rachat-trimestres

Évidemment, tout le monde n’a pas intérêt à racheter des trimestres. Cependant, pour certains travailleurs qui accusent un petit déficit, l’investissement en vaut la chandelle. Cela vous permettra notamment de faire fi de l’allongement de la carrière (67 ans désormais pour les Françaises et les Français nés à partir de 1955).

Si vous n’avez pas cotisé un nombre suffisant de trimestres durant votre carrière, à savoir 166 trimestres pour les salariés nés à partir de 1955 et 165 pour les autres, vous serez pénalisé à double titre : tout d’abord, vous ne bénéficierez pas de votre retraite plein pot, mais votre pension de base sera également minorée en fonction de votre déficit de trimestres.

Le rachat de trimestres est d’autant plus intéressant pour les cadres salariés, vu que la retraite complémentaire est également impactée.

Pour qui le rachat de trimestres n’est pas intéressant ?

Les contribuables qui ont prévu de travailler jusqu’à l’âge qui permet de bénéficier automatiquement du taux plein, à savoir jusqu’à 67 ans pour ceux qui sont nés à partir de 1955, n’ont évidemment aucun intérêt à racheter leurs trimestres manquants.

Qui peut racheter des trimestres ?

Attention, il ne suffit pas de payer pour vos trimestres manquants : ceux-ci doivent correspondre à des périodes passées dans des écoles supérieures. Pour pouvoir racheter des trimestres, ces années d’études doivent avoir été sanctionnées par un diplôme. Les études peuvent avoir eu lieu à l’étranger tant qu’il s’agit de l’Union européenne, de l’espace économique européen, de la Suisse ou encore d’un autre pays qui a passé une convention internationale de sécurité sociale avec la France.

Les années doublées, ou encore les cours préparatoires, peuvent aussi être pris en compte pour racheter des trimestres.

Autre possibilité : racheter les trimestres d’années de travail partiel qui n’ont pas permis de valider 4 trimestres. Seule exception : les fonctionnaires, les agents hospitaliers et territoriaux.

Le rachat de trimestres est également plafonné à 12, tous statuts professionnels confondus.

Combien je devrai débourser ?

Les outils en ligne suivants, http://simuretraite.finances.gouv.fr pour les fonctionnaires et www.lassuranceretraite.fr pour les salariés, vous permettront de vous faire une idée du montant que vous devrez débourser pour racheter vos trimestres manquants.

Sachez simplement que le montant du rachat est dicté par 3 données : votre âge, vos revenus ainsi que le type de rachat (rachat du taux seul ou rachat du taux et de la durée d’assurance). En ce qui concerne vos revenus professionnels, ils sont calculés sur base des 3 années qui précèdent votre demande de rachat. Ces rachats, déductibles à 100 %, vous permettront de baisser votre revenu imposable.

Le fisc vous accorde des facilités de paiement : les montants à payer peuvent être étalés, jusqu’à 5 ans pour plus de 8 trimestres, jusqu’à 3 ans pour au moins 2 trimestres, mais cette facilité vous coûtera 1,3 % de plus.

Quand agir ?

On estime que l’opération est moins chère autour de la cinquantaine, même si chaque cas particulier doit être pris en considération.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.