S'informer pour mieux gérer son patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Retraite

Retraites : Il faut reculer l’âge de départ


RetraitéPrésidente en exercice du Medef pour quelques mois encore, Florence Parisot enfourche à nouveau un de ses chevaux de bataille préférés. Sans trop y croire, évidemment, elle souhaite que le gouvernement réfléchisse à une nouvelle étape de la réforme des retraites… en allongeant encore les années de cotisation.

Pour la patronne des patrons, la précédente réforme de 2010 n’a rien réglé de définitif et les difficultés qu’elle prédit dans un avenir proche (dès 2035 dans le pire des cas) ne sauraient être évitées qu’en prenant sans attendre le taureau par les cornes. Quitte à aller délibérément à contre-courant des promesses du candidat Hollande lors de la dernière présidentielle.

une retraite à taux plein à 66

Pour Laurence Parisot, aucun doute n’est permis : seule une retraite à taux plein à 66 voire 67 ans pourrait à moyen terme résoudre la difficile équation de l’équilibre des comptes des régimes de retraite.
(Rappelons que, pendant la dernière élection, elle avait déjà invité, sans succès, Nicolas Sarkozy à annoncer son intention de repousser l’échéance à 63 ou 65 ans…).

Sans cette réforme de fond, elle fait siennes les prévisions du COR (Conseil d’Orientation des Retraites, l’organisme de référence en la matière) : en 2020, le déficit, tous régimes de retraite confondus, atteindra le chiffre abyssal de 20 milliards d’euros, mettant en péril l’ensemble du système. Pour justifier la pertinence d’une telle décision, Laurence Parisot a également beau jeu de rappeler qu’un nombre important des pays de l’Union Européenne ont d’ores et déjà fait ce « choix courageux ».

Allongement de la durée de cotisations

Comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, la présidente du Medef précise encore que le recul de l’âge du départ ne saurait à lui seul suffire à équilibrer les comptes. Il faudrait également allonger la durée de cotisations. Sans compter, pour pimenter (noircir ?) encore un peu le tableau, qu’il sera inévitable de couper dans certaines dépenses sociales, au premier rang desquelles elle place l’Assurance Maladie (notre vénérable Sécurité Sociale).

Si, pour elle, la baisse de 60 milliards d’euros de dépenses publiques annoncée par le gouvernement va dans le bon sens, elle voudrait avoir plus de précisions sur les secteurs contributifs. Si le Premier ministre souhaite des pistes de réflexion, on a bien compris que Florence Parisot est toute prête à lui fournir son mode d’emploi clés en main.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote)
Retraites : Il faut reculer l'âge de départ, 5.0/5 sur un total de 1 vote(s)

Articles complémentaires :

Mots clés : ,



Ajouter un commentaire


Copyright © 2012 Patrimoine Gestion. Tous droits réservés.
Propulsé par WordPress.