La baisse des taux de la BCE ravive la rumeur d’un quantitative easing

ParAdmin

La baisse des taux de la BCE ravive la rumeur d’un quantitative easing

Mario Draghi, après avoir baissé d’un quart de point le taux directeur de la zone euro, l’a fait passer dans le royaume du zéro, ce qui a lancé des spéculations affirmant que la BCE pourrait éventuellement devoir suivre la Réserve Fédérale et la banque d’Angleterre en procédant à des achats massifs d’actifs.

Hier, la BCE a réduit son taux directeur à 0,75 %, tandis que le taux de dépôt est passé à 0, alors que Draghi reconnaît que la mesure pourrait n’avoir qu’un effet limité. Alors qu’il a passé le plus clair de son temps à esquiver des questions à propos de mesures encore plus radicales, comme un éventuel quantitative easing, il a déclaré « ne pas avoir le sentiment d’être en manque d’options de politique », en déclarant avoir son artillerie prête pour contenir les risques inflationnistes.

Ce qui n’est pas l’avis de Julian Callow, économiste en chef de la Barclay à Londres. « Ils ont pratiquement épuisé tout leur arsenal conventionnel. Passer leur taux à presque zéro les amène au seuil d’un QE, même s’il ne s’agissait pas de leur intention première. »

Recherches des internautes pour trouver cet article :

  • quantitative easing prochainjuillet 2012

À propos de l’auteur

Admin administrator

Laisser un commentaire