La communication de Draghi remise en cause

ParAdmin

La communication de Draghi remise en cause

Le président de la banque centrale européenne, Mario Draghi, éprouve toutes les peines du monde à trouver le bon équilibre entre ne rien dire et en dire beaucoup trop.

Lorsqu’il a été nommé à la tête de la BCE il y a 7 mois, sa franchise avait été saluée. Depuis, il a laissé les investisseurs seuls avec leurs supputations à propos de 3 initiatives grecques. Il en a laissé dubitatifs de nombreux concernant l’achat par la BCE d’obligations, ce qui a fait jouer au yo-yo l’euro, ainsi que les taux des obligations italiennes et espagnoles. De nombreuses voix d’experts s’élèvent de plus en plus pour critiquer la communication de Draghi, qui mettrait de l’huile sur le feu.

« Depuis la première conférence de presse, durant laquelle on avait vu un Draghi très sûr de lui, la communication n’a cessé de s’empirer. Il est clair que celle-ci a souvent induit en erreur le marché, qui en est devenu plus volatil, » a déclaré Nick Kounis, chef de la recherche macro chez ABN-Amro à Amsterdam.

Si les statuts de la BCE affirment qu’elle doit fournir au marché et au grand public toutes les informations dont elle dispose de façon honnête et immédiate, il semblerait que son président échoue jusqu’à présent à remplir sa mission.

À propos de l’auteur

Admin administrator

Laisser un commentaire