La crise pousse la droite au pouvoir en Espagne

ParAdmin

La crise pousse la droite au pouvoir en Espagne

Mariano Rajoy a remporté la majorité parlementaire en Espagne, la plus écrasante depuis 30 ans. Il a annoncé à ses électeurs qu’ils devaient se préparer à vivre des temps difficiles, alors que la nation se bat contre la crise de la dette et un système bancaire au bord de la faillite à cause de la bulle immobilière dont leurs bilans sont chargés.

Le Parti Populaire de Rajoy a balayé les socialistes, à la barre du pays depuis 8 ans, en remportant 186 des 350 sièges du parlement, alors que le successeur de Zapatero, Alfredo Perez Rubalcaba, n’en a obtenu que 110. Soit le pire résultat obtenu par la gauche en plus de 3 décennies.

Zapatero, qui s’était mis à dos les plus fidèles des socialistes lorsqu’il a diminué les salaires et changé les lois qui régissent le travail en faveur des employeurs, avait été remplacé par Rubalcaba. Sa promesse de taxer les banques et les riches n’a pas suffi pour éviter la saignée.

Rajoy, dont l’objectif est de ne pas devoir demander un renflouement à l’Europe, tient à assainir les finances publiques et récupérer la note AAA de l’Espagne, sans dévoiler son plan de bataille. Il devra composer avec une situation économique moribonde et un taux de chômage de 23 %.

À propos de l’auteur

Admin administrator

Laisser un commentaire