L’Angleterre sera-t-elle la prochaine cible des marchés ?

ParAdmin

L’Angleterre sera-t-elle la prochaine cible des marchés ?

Alors que la contagion en Europe ne cesse de gagner du terrain, notamment avec l’envolée des taux en Belgique et l’échec cuisant de l’Allemagne essuyé hier lors de l’émission de 6 milliards de Bunds (seulement 60 % des obligations ont trouvé preneur, la Banque centrale allemande a dû acheter le reste), l’Angleterre sera-t-elle la prochaine sur la liste ?

D’après certains analystes, les activités du dark pool de Goldman Sachs, Sigma X, sont un bon indicateur de ce qui se prépare sur les marchés « publics ». Or, avant que la contagion ne se propage à la vitesse V V prime à l’Italie, on avait vu de grandes manœuvres sur les valeurs italiennes (UniCredit, Telecom Italia, etc.) au sein de Sigma x. A l’époque, certains avaient alors indiqué que cela pouvait être un signe annonciateur, or les évènements leur ont donné raison.

Hier, on a pu voir de gros volumes être échangés sur des valeurs telles que Vodafone, Barclays ou encore Royal Bank Of Scotland. Quand on sait que l’Angleterre dispose du plus gros endettement combiné privé/public par rapport à son PIB, est-ce bien étonnant ? Comme l’indique ce petit tableau dont l’objectif est de montrer que la dette publique n’est que la partie immergée de l’iceberg, l’Espagne en pleine tourmente a un déficit public de « seulement » 66 %.

Recherches des internautes pour trouver cet article :

  • dette angleterre 2011
  • dette angleterre
  • dette de langleterre
  • dette de langleterre
  • endettement angleterre

À propos de l’auteur

Admin administrator

Laisser un commentaire